L’agenda de sortie de crise version UPG

samedi 1er avril 2017 Politique


Prenant le risque de se faire railler par la classe politique toutes tendances confondues, l’Union du Peuple Gabonais (UPG) sous la conduite de son président Jean de Dieu Moukagni Iwangou vient de proposer le 31 mars 2017 à l’occasion d’une conférence de presse organisée à la Chambre de Commerce de Libreville, un calendrier de sortie de crise inclusif sous la supervision de l’ONU.

« Le Gabon est sorti de l’élection du Président de la République comme on sort d’un cauchemar, en refusant de croire toute l’horreur et toutes les manipulations qui ont défilé, et se sont imposées à notre vue  » a d’entrée de jeu asséné Moukagni Iwangou, président de l’UPG qui rappelé l’origine de la crise que traverse le Gabon depuis août 2016 dernier. « Reclus sous la hantise de l’isolement et la crainte de la vengeance populaire, le pouvoir qui est abandonné par toutes les forces vives de la nation, se cache derrière le contrôle des institutions pour justifier son Gouvernement » a ajouté Moukagni Iwangou qui fonde son agenda sur le principe de vérité. « La vérité… c’est que Jean Ping a remporté les suffrages des Gabonais, mais que, Ali Bongo a pris le pouvoir par les armes, et endeuillé le pays, comme jamais auparavant  » a décrié le président de l’UPG qui estime qu’au soir du 31 août 2016 le Gabon a connu un génocide.

L’agenda de sortie de crise ‘’Pour que le vice ne l’emporte plus sur la vertu’’ développé en deux actes (les termes de référence et le protocole de sortie de crise), permettra aux différentes parties présentes à ce dialogue inclusif, sous la médiation de l’ONU, de faire un état des lieux du pays puis d’adopter des résolutions qui tiennent compte de la vérité du 31 août 2016 afin que les responsabilités soient dégagées et que la chaîne des coupables des violences et ceux à l’origine des violences répondent devant la loi. « Aucune autre sortie de crise n’est possible au Gabon… il faut concéder à la vérité, que toute avancée mal maitrisée débouche toujours sur un recul catastrophique  » a conclu Moukagni Iwangou.


Tony Muru

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs