Kora Music Awards 2016 : Six artistes gabonais nominés

lundi 7 décembre 2015 Culture & people


Félicitations à Frédéric Gassita, Queen Koumb, Bussine Mbadinga , Audrey Bading J. Rio et Samira Adzabe, les six artistes gabonais qui ont été sélectionnés jeudi dernier à Abidjan parmi ceux qui doivent rivaliser de talent lors des Kora Music Awards qu’abritera la ville namibienne de Windhoek le 20 mars 2016.

 Six artistes gabonais qui évoluent dans des genres et styles différents iront défendre les couleurs « vert-jaune-bleu » en mars prochain dans le cadre de l’évènement de récompense musicale le plus prestigieux du continent dans lequel ces artistes sont en compétition dans 5 catégories.

Les Gabonais qui seront donc face à des adversaires redoutables pourront d’abord compter sur leurs compatriotes et tous ceux de la sous- région d’Afrique centrale avec lesquels leur pays partage bien plus que la culture et la langue pour prétendre inscrire leur nom sur la liste des meilleurs africains, ce qui peut leur ouvrir les portes de l’excellence et leur permettre de vendre sous d’autres cieux, ce d’autant plus que le monde évolue aujourd’hui au même rythme.

 La condition pour leur permettre de franchir ce cap est bien de télévoter dès le lancement de la phase promotionnelle qui débutera en janvier prochain. Voici donc une invite qui est faite à tous les Gabonais, y compris aux autorités qui se doivent de comprendre l’importance qu’il faut accorder au ministère de la Culture dans sa mission de promotion de la culture locale. Car, si de nombreux artistes d’autres pays ont pu avoir le succès qu’ils ont eu, c’est aussi grâce au concours de leur gouvernement ou encore de magnats qui ont cru en eux et mis ce qu’il fallait à leur portée pour les aider à éclore et s’installer au hit parade des grands artistes continentaux et même mondiaux.

Aucune production aujourd’hui n’a de valeur sans arguments financiers et matériels, c’est dire que l’artiste a besoin pour évoluer d’un certain environnement qu’il n’est pas toujours prêt à créer lui- même. D’où l’importance qu’il y’a à être épaulé.

 Dans certains pays, il est par exemple mis en place par les dirigeants des politiques de regroupement d’artistes qui leur permettent ensemble d’étudier les conditions d’un déploiement tous azimuts. La complémentarité qui nait suite à cette stratégie comble les déficits que l’on relève chez les uns et les autres et leur permettent chacun d’améliorer ses performances. C’est seulement fort de cela qu’ils pourront avec sérénité envisager des sorties sur le territoire national ou à l’étranger. De ces sorties découleront les moyens qui les aideront à se prendre en charge eux- mêmes et dépendre de moins en moins de l’Etat duquel l’on a coutume d’attendre beaucoup, allant jusqu’à oublier que l’idée d’Etat providence est de nos jours de plus en plus combattue. Les tournées les rapprocheront de plus en plus du public qu’ils sont amenés à solliciter aujourd’hui dans le cadre des Kora Music Awards.


JGN

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs