Journée nationale de la femme : Agathe Okumba d’Okwatsegue honorée !

jeudi 18 avril 2019 Culture & people


Pionnière dans la défense des droits de la femme au Gabon, Agathe Okumba d’Okwatsegue, âgée 87 ans, a été honorée par la première dame gabonaise, Sylvia Bongo Ondimba qui lui a décerné un prix portant son nom d’une valeur de 10 millions de francs Cfa pour son combat. Les associations Cris de femmes et l’Observatoire des Droits de la femme et de la parité d’Honorine Nze Biteghe ont elles aussi reçu des prix d’une valeur respective de 10 millions et 30 millions de francs Cfa.

A l’occasion de la célébration de la journée nationale de la femme, Sylvia Bongo Ondimba a organisé hier au palais du bord de mer à Libreville, la première édition du prix Agathe Okumba d’Okwatsegue, (Nlr : journalise et juriste de formation, par ailleurs première présidente de l’association des femmes juristes du Gabon). « Nous célébrons aujourd’hui à travers le prix Agathe Okumba d’Okwatsegue l’engagement de tous ces acteurs de l’ombre. De ces hommes et de ces femmes qui nous montrent que c’est possible d’agir, de faire bouger les lignes, de donner un visage plus humain à une société grâce à un investissement personnel, bénévole », a déclaré Sylvia Bongo Ondimba. « La flamme qui vous anime a été allumée par une femme de distinction, Agathe Okumba d’Okwatsegue », a-t-elle ajouté pour justifier le choix d’Agathe Okumba d’Okwatsegue.

Prenant la parole, Estelle Ondo ministre de la famille de la décennie de la femme, de l’égalité des chances, a fait savoir à l’assistance que la cérémonie constituait une étape majeure visant à mobiliser les énergies pour accélérer la prise de conscience. C’est donc la consécration commune qui se traduit par le discernement du prix Agathe Okumba d’Okwatsegue. Par ailleurs, Estelle Ondo a rappelé l’engagement pour la promotion des droits fondamentaux des femmes et dans la lutte contre les inégalités des genres. Une reconnaissance exprimée également par Anicet Mboumbou Miyakou, ministre de la justice qui a salué l’engagement de la première dame qui a réussi à faire instaurer aux Nations Unies la célébration mondiale de la veuve. « Célébrer la femme, c’est célébrer l’humanité, l’humanisme » a-t-il conclu.


Pacôme IDYATHA

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs