Journée mondiale sans tabac : Le Gabon renforce la législation anti-tabac

mercredi 1er juin 2016 Politique


Célébrée chaque 31 mai, la journée mondiale sans tabac, ayant pour thème cette année « le paquet neutre », a été célébrée sur toute la planète. Au Gabon, le Mouvement Populaire pour la Santé du Gabon (MPS-Gabon) a profité de cette occasion pour deviser avec la presse, à l’occasion d’un déjeuner offert à celle-ci, hier.

Echanger avec les journalistes sur la législation en vigueur en matière de lutte contre le tabagisme au Gabon tel a été l’objectif de la rencontre tenue entre Ghislaine Moussouami, point focal anti-tabac de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) au Gabon, le Dr Mbougou, Responsable du Programme national de lutte contre le tabac et les Hommes de médias. « A l’occasion de la journée mondiale sans tabac 2016, l’OMS appelle les pays à se préparer au conditionnement neutre (standardisé) des produits du tabac. Le thème de la journée est donc ‘’le paquet neutre’’ » a déclaré Thanguy Nzue Obame, Président du Mouvement MPS-Gabon.

Engagé dans la lutte contre le tabagisme, notamment chez les jeunes, l’Etat gabonais à mis en place, suite à sa ratification des articles 11 et 13 de la Convention cadre de l’OMS pour la lutte anti-tabac (qui recommande l’adoption des conditionnements neutre), le Gabon a promulgué en 2013 les décrets que le gouvernement a adopté le 11 avril 2016 dernier qui prévoit des mesures strictes sur le conditionnement des produits de tabac.

L’Etat gabonais s’est ainsi arrimé aux standards de l’OMS qui obligent les industriels du tabac à afficher clairement sur leurs emballages (paquets ou cartouches), l’inscription ‘’ le tabac tue, interdit au moins de 18 ans’’. Les mêmes emballages doivent dorénavant être illustrés avec des images montrant les méfaits du tabac. Une vraie révolution au Gabon ! Quand on sait que les adolescents sont les plus grands consommateurs de tabac dans le pays.

C’est pourquoi, depuis le 11 avril dernier, 5 décrets d’applications de la loi anti-tabac ont été adoptés par le gouvernement gabonais pour réguler le secteur du tabac via la commission nationale de lutte anti-tabac et plusieurs décrets dont celui interdisant de fumer dans les lieux publics et l’autre relatif à l’interdiction de la publicité, de la promotion, du sponsoring et du parrainage du tabac.

Dans la même foulée un autre décret pris récemment et interdisant l’interférence de l’industrie et le décret portant conditionnement des produits du tabac. « Un véritable environnement juridique que vous femmes et hommes des médias, devez nous aider à expliquer et à vulgariser auprès des populations, afin que nul ne l’ignore », a ajouté Thanguy Nzue Obame, tout en recommandant au gouvernement de «  mettre en application la loi 006/2013 et ses décrets tout en se préparant à l’introduction du paquet neutre dans notre législation ».

Le Gabon est signataire de la CCLAT (Convention cadre de la lutte anti-tabac de l’OMS depuis 2003. Convention qu’il a ratifiée le 20 février 2009. C’est pourquoi, «  la participation de tous est importante, Gouvernement, ONG et sociétés civile et médias pour informer les jeunes, les opérateurs et les familles » a déclaré Ghislaine Moussouami, point focal antitabac OMS Gabon.


Tony Muru

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs