Journée Mondiale de la Tuberculose

samedi 25 mars 2017 Santé


Le Gabon, à l’instar de la communauté internationale a célébré ce 24 mars 2017 la journée mondiale de la lutte contre la tuberculose. Une journée qui rend hommage à une armée internationale de travailleurs sociaux qui luttent contre la tuberculose. Une occasion pour le Ministère de la Santé Publique et de la Population Gabonais de rappeler l’importance d’une lutte afin d’éradiquer cette maladie qui fait de nombreuses victimes dans le monde.

La journée dédiée à la lutte contre la tuberculose célébrée chaque 24 mars, est l’occasion pour le Gouvernement gabonais, avec le soutien des partenaires au développement de déployer des efforts considérables dans la lutte contre cette maladie. A cet effet, le Ministre de la Santé Publique et de la Population Pr. Léon NZOUBA s’est exprimé : « Le ministère de la Santé publique a fait et fera davantage de profonds efforts, avec l’appui des partenaires au développement pour vaincre la tuberculose. Aussi voudrait-il par ma voix, vous présenter la situation actuelle de notre pays. La morbidité de cette maladie, malheureusement croissante d’année en année, montre que toutes les familles sont touchées. Et la cohabitation de cette maladie avec le VIH Sida, constitue un facteur aggravant. »

En effet, selon le plan du Programme National de Lutte contre la Tuberculose, certains indicateurs demeurent faibles notamment, le taux de succès thérapeutique estimé à 59 %, le taux de détection estimé à 75 % et le taux de perdus de vue qui est de 35%. Ce nombre élevé de patients qui abandonnent le traitement avant leur terme, s’exposent à la survenue des résistances, favorisant ainsi la propagation de la tuberculose multi-résistante dont la prise en charge est très coûteuse et longue.

Rappelons-le, le Ministère de la Santé avait bénéficié l’année dernière d’une subvention du Fonds Mondial pour le renforcement de la lutte contre la tuberculose à tous les niveaux de la pyramide sanitaire. D’autres actions visant le renforcement de la collaboration avec d’autres institutions et partenaires ont été réalisées notamment avec le Centre de Recherche Médicale de Lambaréné, l’Hôpital d’Instruction des armées OmarBONGOONDIMBA, l’Hôpital Evangélique de BONGOLO et l’Hôpital spécialisé de Nkembo.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, (OMS), chaque année, près de 9 millions de personnes développent une tuberculose active et pas moins de 2 millions succombent à la maladie. Selon les statistiques établies en 2003 par l’Organisation Mondiale de la Santé, le dépistage des cas s’élève à 44 % et le taux de guérison à 81 %, chiffres largement inférieurs aux objectifs pour 2005, respectivement fixés à 70 % et 85 %. Et l’OMS estime que les investissements pour mettre fin à cette maladie sont insuffisants. Il manquerait 2 milliards de dollars pour financer les interventions nécessaires à la lutte contre la tuberculose. L’Organisation appelle les pays et ses partenaires à s’unir afin de réduire de 90% le nombre de décès dus à la tuberculose et 80% du taux d’incidence d’ici 2030.


Marielle ILAMBOUANZDI

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs