Journée mondiale de l’autisme passée sous silence au Gabon

lundi 4 avril 2016 Santé


Célébrée le 2 avril de chaque année, la journée mondiale de l’autisme est dédiée aux enfants souffrant de ce trouble comportemental et du langage. Cette année, à l’inverse de la communauté internationale, le Gabon n’a pas honoré ce rendez-vous annuel.

La journée mondiale de l’autisme célébrée chaque année est principalement consacrée à la sensibilisation des populations sur cette anomalie comportementale qui touche un grand nombre de personne à travers le monde. Au Gabon cette solidarité communautaire n’a pas été au rendez-vous cette année. Ni le ministère de la Santé ou les Organisations non gouvernementales n’ont accordé une attention particulière à cette journée dont la thématique s’articulait autour de la présentation des différents types d’autisme et sur la manière de stimuler l’enfant autiste. Aucun autre événement relatif à cette journée de sensibilisation n’a été annoncé en dehors du « Point info » de ce 4 avril, à l’immeuble Arambo.

Or l’autisme est une réalité très présente dans la mesure où ce type de handicap touche 1 personne sur 150 dans le monde. Contrairement aux idées reçues, l’autisme n’est pas une maladie mentale, mais une déficience. Elle est en réalité, l’un des « Troubles Envahissants du Développement » communément appelés TED. Ces troubles du langage et du comportement ne peuvent être guéris, néanmoins, plus la prise en charge est rapide, plus les troubles du comportement peuvent diminuer.
D’après l’OMS, des dizaines de millions de personnes sont atteintes d’autisme en Afrique. Une majorité de pays sur le continent n’a pas de structures adaptées pour traiter ce syndrome et la population n’est pas assez informée sur les soins.

Au Gabon en 2015, deux structures ont été créées par le gouvernement, à savoir, un Centre national de prise en charge des enfants autistes dénommé « Centre Akomgha », ainsi que le Centre national de prise en charge des enfants trisomiques, appelé « Centre Ndossi ». Ces centres spécialisés sont des services à autonomie de gestion, et à compétence nationale exclusive. En effet, ces deux structures ont pour mission la prise en charge au niveau médical, psychologique, éducatif et social des enfants, la détection des cas d’autisme et de trisomie, enfin l’élaboration et la mise en œuvre des mesures visant l’épanouissement et l’autonomisation des enfants autistes.


MI

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs