Journée citoyenne : Les populations ne l’ont pas encore bien comprise

lundi 8 août 2016 Société & environnement


Le top départ de la Journée citoyenne a été donné samedi 6 août par les autorités de la mairie de Libreville. C’est désormais un rendez-vous qui se répètera tous les premiers samedis de chaque mois, sauf que l’évènement n’est pas encore bien compris des populations.

En sillonnant samedi 6 août quelques arrondissements de la capitale gabonaise, Libreville on a pu s’apercevoir qu’ils sont très peu nombreux, les Gabonais à avoir compris le bien-fondé de la Journée citoyenne, cet évènement lancé par la mairie de Libreville et qui s’impose désormais à tous comme un « Devoir » citoyen. Outre quelques administrations publiques où le message est bien passé, dans certains quartiers surtout ceux dits populaires cette journée importait peu.

Franck Lepengue, un jeune habitant du PK9 a par exemple, bien entendu parler de la chose, son bien-fondé mais ce dernier pensait que cette journée ne concernait que les administrations publiques. Pour ce jeune gabonais, l’initiative est louable. « Elle permet à ceux que les hauts cadres du pays puissent un tant soit peu retrousser leurs manches et s’activer à la propreté de la ville. Je ne m’implique pas parce que je ne me suis pas senti concerné car je croyais que cela avait été instauré uniquement pour le nettoyage des administrations publiques », soutient-il.

Pour lui, la faille dans l’efficacité de cette journée réside dans la faiblesse de promotion autour de l’évènement. « Les organisateurs auraient dû communiquer sur cette journée des jours avant. Son passage inaperçu s’explique par le manque d’information dont sont victimes les populations » a-t-il fait savoir. Des Franck Lepengue, qui ignorent le rôle de cette journée, il y en a beaucoup dans la capitale gabonaise. Le cas typique d’un jeune habitant du quartier Avéa qui, à la vue des agents de la marie de Libreville s’interrogeait sur la motivation de leur présence dans son environnement montre bien qu’il faut communiquer autour de cet évènement.

Pérenniser l’action

Pérenniser l’action remise au goût du jour il y a quatre mois après une longue période d’interruption, c’est le principal enjeu actuel des autorités de la mairie de Libreville. En effet, cet évènement sera désormais mensuel. Cela « invite chacun de nous à améliorer son cadre de vie grâce notamment : au désherbage et au nettoyage de nos concessions, à l’élagage des arbres, au balayage des rues, au curage des caniveaux et à l’enlèvement des épaves des véhicules abandonnés ». Si la mairie de Libreville a pu montrer l’exemple, on ne peut pas dire autant du reste des populations. Aucun de ces impératifs n’a été mis en pratique par celles-ci. Par conséquent, l’effort doit être maximisé autour de la communication concernant la Journée citoyenne afin d’inciter le maximum de personnes à y participer.


3M

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs