Investissements : La percée d’Olam Gabon !

lundi 10 octobre 2016 Economie


Implantée au Gabon courant 2010, les investissements directs du singapourien Olam dans le pays représentent 1,5 milliard de dollars selon des calculs du Fonds Monétaire International (FMI).

Entreprise internationale de négoce et de courtage des denrées alimentaires, le singapourien Olam, contrairement à son traditionnel positionnement investit dans la culture et la transformation des produits issus du palmier à huile, ainsi que le caoutchouc. La présence de l’entreprise au Gabon résulte d’un partenariat public-privé (PPP), précisément dans le cadre de la mise en place d’une zone économique spéciale à Nkok, à quelques kilomètres de Libreville.

Outre les activités précitées, Olam Gabon fait également office de joint-venture, et ce, toujours avec le même actionnaire endogène, l’Etat Gabonais (Ndlr : dans le programme Graine, un programme qui veut rompre avec la dépendance du Gabon à l’égard des produits extérieurs surtout agricoles). Près de six ans après, si les retombées ne sont pas encore visibles, les investissements directs de l’entreprise sont tout de même illustratifs. Selon des calculs du Fonds Monétaire International (FMI), Olam a injecté quelques 1,5 milliard de francs CFA en quelques années au Gabon.

Entre 2010 et 2016, ces investissements ont permis à l’entreprise de mieux se positionner et d’être un partenaire incontournable de l’Etat. Aujourd’hui, Olam continue de jouer ce rôle. Pour le FMI, bien qu’à travers ce partenariat, le Gouvernement se réserve des taxes, « ces investissements augmenteront à la fois les cultures de rente et l’agriculture vivrière et stimuleront la croissance réelle  ».

Distinctions

Les retombées pour couronner l’investissement de l’entreprise ne se sont pas fait attendre. Olam Palm Gabon, l’un des bras séculier d’Olam qui a lancé en 2011, sa plantation d’huile de palme de 6700 hectares (ha) dans la zone de Kango vient d’être certifiée RSPO. Une distinction que l’entreprise doit à son affiliation au secteur de la production d’huile de palme mais surtout au respect des consignes RSPO. Dans l’attente des produits de l’entreprise, Made in Gabon, l’entreprise poursuit sa percée dans le pays.


3M

Vos commentaires

  • Le 10 octobre à 21:42, par Jolie En réponse à : Investissements : La percée d’Olam Gabon !

    Près de six ans après, si les retombées ne sont pas encore visibles, les investissements directs de l’entreprise sont tout de même illustratifs.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 20:17, par Ibrahim En réponse à : Investissements : La percée d’Olam Gabon !

    Olam Gabon fait également office de joint-venture, et ce, toujours avec le même actionnaire endogène.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 11:12, par serges dry En réponse à : Investissements : La percée d’Olam Gabon !

    a notre époque de 1980 à 92 nos etude étaient sponsorisée par le cacao a la fois c etait pour nous divertir mais contrairement a hévéa qui dans un premier n est pas consommable c est un poison mauvais produit sans avantage,si ce nest que detruire le sous sol gabonais,olam exploite quelque canton du woleu ntem on ne voi pas la preuve ou l échange comme la route l habitats de ces exploitants la meilleur et le bien etre de la population .

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs