Interview :Zoom sur le design en mode YEZDAD

lundi 14 décembre 2015 Culture & people


Il a reçu plusieurs prix : Espoir de la mode gabonaise en 2009, Lauréat de la 2ème édition de l’excellence de la mode gabonaise en 2011, Prix de l’espoir du stylisme africain en 2014 et Prix de la haute couture au Salon International de la mode africaine la même année. Il s’appelle Yezdad, il a 27 ans, gabonais originaire du Woleu-Ntem et jeune ambassadeur de la mode gabonaise. Après un an de formation auprès du styliste gabonais Christ’On Créations, Yezdad Mildas lance sa marque Yezdad Design en 2009. Entretien avec un fashion self-made man version « made in Gabon » avec qui la rédaction de Gaboneco.com s’est entretenue dans son atelier sis au centre-ville de la capitale gabonaise non loin de la boulangerie-pâtisserie La Parisienne.

GABONECO (Ge) : Qui êtes-vous Yezdad et comment avez-vous commencé votre carrière dans la mode ?

YEZDAD :Yezdad n’est plus une personne inconnue. Je suis une jeune gabonais créateur de mode et en même temps promoteur événementiel toujours dans la mode et j’ai eu la chance d’avoir un parcours, on va dire, un peu glorieux avec de nombreux prix que j’ai reçus que ce soit au niveau de Libreville ou à l’extérieur. J’exerce dans le stylisme.

(Ge) : Impressionnant… Quel est justement votre opinion sur le domaine du stylisme au Gabon ?

YEZDAD  :D’abord, le stylisme est un métier très méconnu du public gabonais donc je pense que premièrement nous sommes confrontés à cette difficulté. Ensuite, ceux qui nous ont précédé dans la mode n’ont pas eu la vision de promouvoir le stylisme par l’entremise du savoir-faire. Ils se sont peut-être juste contentés d’être connus mais sans vulgariser ce métier comme un métier d’avenir grâce auquel vous pouvez réussir et faire des investissements. Quand tu dis que tu es styliste-modéliste, on a du mal à savoir ce que c’est. On pense que vous êtes couturier, entre temps un couturier, ce n’est pas pareil ! (rires)

(Ge) : Quelle est la différence ?

YEZDAD : La différence est très profonde ! Le styliste c’est celui qui fait des dessins et le modéliste c’est celui qui donne vie à ce qu’il dessine en fait. Maintenant, dans le jargon technique, on trouve des couturiers qui sont spécialisés dans la couture qui ne savent pas couper et il y a des tailleurs, des techniciens qui sont là pour découper. Voilà, c’est un peu ça. Vous pouvez être styliste dans les accessoires, dans l’architecture et bien d’autres…

(Ge) : Quelle est la différence entre vous, Yezdad, et les autres stylistes, ceux de votre génération ou ceux que vous avez l’habitude de rencontrer ?

 

YEZDAD : Personnellement, je n’ai pas de réponse. Je ne sais pas si c’est le savoir-faire ou la manière de communiquer aussi dans ce que nous faisons. Je pense que nous tous, nous faisons dans la mode et chacun fait de son mieux… Maintenant la différence ? Je ne saurai quoi vous dire.

(Ge) : Peut-être au niveau technique, les tissus, le style, vos inspirations… ?

YEZDAD  : Je n’ai pas de limite dans mon art. Tout ce qui me vient à l’esprit, j’essaie un peu de le ressortir par l’entremise de mon art mais je n’ai pas un style défini. Quand j’ai commencé au début, beaucoup m’ont connu dans un style très africaniste comme étant celui qui ne travaille qu’avec du pagne et du raphia mais au fur et à mesure, j’essaie de le moderniser un peu : j’associe maintenant le pagne avec la mousseline, du satin duchesse, du taffetas et ainsi de suite. Un styliste ne peut pas se limiter à un seul style pendant que le monde est très métissé en ce moment donc il faut essayer de s’ouvrir et d’élargir un peu son savoir par la recherche…

(Ge) : Quels sont vos projets dans l’univers de la mode pour les mois à venir ?

YEZDAD : En ce moment je suis entrain de travailler sur deux projets. Quand j’ai fait mon dernier défilé en février je me suis promis de me concentrer un peu plus dans le prêt-à-porter et la maroquinerie mais le public refuse que j’arrête d’organiser des événements.

 Je ferai donc un défilé en 2016 que je suis entrain de préparer c’est ce défilé et le lancement de ma ligne de vêtements parce que le prêt-à-porter est plus rentable que faire des défilés car il est très difficile de trouver des sponsors lorsque vous organisez un événement donc vous êtes toujours obligé décaisser vos propres fonds juste pour faire plaisir à ceux qui vous soutiennent. On va essayer de faire les deux pour les prochaines années.

(Ge)  : Vous êtes-vous déjà associé à la Fashion Week de Libreville dont la dernière s’est tenue en juin dernier ?

YEZDAD  : J’ai fait la première édition de la Fashion Week. En fait je suis plus sollicité dans la mode à l’extérieur parce que mon objectif est de faire connaître la mode gabonaise que ce soit sur le plan national et à l’international. Je n’ai pas pu participer aux deux éditions donc j’attends les prochaines années… On verra ! Je suis ouvert à tous les défilés que ce soit à Libreville, le plus important c’est qu’on soit solidaire.

(Ge) : Votre mot de fin, un message que vous voulez faire passer au public ?

YEZDAD : Je demande au public d’être plus attentif à ce que nous faisons, d’être toujours connecté et de visiter notre page Facebook parce que nous avons une nouvelle politique : chaque trois mois nous lançons une nouvelle collection, une collection qui est plus adaptée à l’environnement. Vous pourrez la porter pour aller au boulot, à un baptême ou à un anniversaire, ce ne sont pas des collections qui sont exclusivement réservées aux soirées ou dîners de gala. Nous avons une collection que nous relançons chaque trois mois qui est une collection de proximité.


Carl Thomas

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs