« InterElles » honore la femme

lundi 18 avril 2016 Société & environnement


La fête a battu son plein, samedi 16 avril au SPA Yacine Queenie où les femmes sont venues massivement célébrer la journée nationale qui leur est dédiée. Cette journée nationale de la femme qui a eu pour thème : « Réaffirmer l’identité de la femme gabonaise », a été riche en couleurs. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ « InterElles », cercle des femmes actives, à l’initiative de l’événement au SPA Yacine Queenie a mis les petits plats dans les grands !

C’est dans une ambiance festive et conviviale que les femmes gabonaises ont pris part à cette journée riche en couleurs, organisée par InterElles, association regroupant des femmes entrepreneurs, salariées, artisanes et auto-entrepreneurs qui œuvrent à leur leadership et autonomisation. Cette journée leur a permis de présenter les produits du terroir mais également un partage d’expérience et de bons moments de détente. Toutes vêtues de raphia, (Dress code, Ndlr : code vestimentaire retenu pour cette première édition), les femmes gabonaises sont venues réaffirmer leur identité.

Et pour joindre l’utile à l’agréable, des ateliers et débats animés par Scholastique Ayoli et par le pédiatre Amélina Aboughe, Ida Charlène Mouanga, Rachel Kouma Drecq et la fiscaliste Julie Ntsame Louba ont été organisés.

En matinée, les femmes ont eu droit à des moments de détentes par le biais de séances de massages. Il y avait entre autre, des espaces de maquillage « des peaux ethniques » au service du public, des stands de vêtements et accessoires de mode, un atelier de relooking présenté par Grâce Engoang et dont le thème était « s’habiller en fonction de sa morphologie ». Enfin, pour ajouter plus de peps dans la cette mosaïque de produits locaux, le culinaire n’est pas resté en marge. Un menu confectionné par « Cuisine gabonaise », a constitué l’une des principales attractions. Un repas complet, typiquement gabonais !

A en croire l’une des organisatrices, Stella Likassa, « En décidant d’être ensemble comme c’est le cas aujourd’hui, la femme gabonaise en particulier doit être forte et solidaire. On sera encore plus forte, quel que soit le secteur d’activité, d’où la nécessité d’être ensemble. InterElles qui est notre association, se veut le cercle de femmes actives ». A-t-elle conclu en lançant un appel à toutes les femmes actives à se joindre à elles afin de partager ensemble le savoir-faire de chacune.


Ida Ondangui, venue promouvoir la destination Gabon, avec Go To Gabon, une plateforme regroupant plusieurs opérateurs du tourisme au Gabon, estime que les femmes ont la possibilité d’entreprendre dans tous les domaines, dont le tourisme.Le défilé de mode et la prestation acoustique de Naneth a constitué la clap de fin de la célébration de la journée nationale de la femme au SPA Yacine Queenie.


MI

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs