Insalubrité : La forte pluviométrie plombe la collecte des ordures ménagères !

jeudi 14 décembre 2017 Société & environnement


Le ralentissement des opérations de collecte des déchets d’ordures ménagères dans les villes de Libreville et Akanda par la Société Averda n’a pas laissé indifférent le Ministère de l’intérieur qui a convoqué le 12 décembre dernier, une réunion d’urgence de toutes les parties concernées par la problématique. De ce qui ressort, la situation actuelle est consécutive à la forte pluviométrie observée ces derniers temps.

Des ordures ménagères un peu partout dans les villes de Libreville et Akanda qui se confondent au décor des quartiers, voilà plusieurs jours que cette situation dure. Laquelle situation est à mettre à l’actif de la forte pluviométrie rendant inaccessible la décharge publique de Mindoubé et compliquant par la même occasion le trafic de la société de collecte Averda. Face à l’urgence voire le caractère sanitaire dangereux, le Ministre de l’Intérieur, Lambert Noël Matha n’a eu d’autres alternatives que de convoquer, il y’a quelques jours, une réunion d’urgence avec toutes les parties concernées par la collecte des ordures ménagères et la gestion de la décharge publique de Mindoubé afin de comprendre les raisons de la perturbation.

Si la cause du problème a été décelée et que provisoirement, la société Averda a été amenée à déporter les ordures collectées au sein de sa base sise au quartier Mindoubé, cette option ne peut perdurer du fait du désagrément causé aux populations environnantes. C’est à ce titre que des mesures ont été prises dont les plus importantes, le reprofilage urgent de la voie d’accès à la plate-forme de dépotage et l’élargissement de la décharge pour répondre à l’augmentation du volume des déchets. Deux solutions qui s’accordent et qui remettent au goût du jour, le vieux dossier de la nouvelle décharge alors que celle de Mindoubé aménagée, il y a plusieurs années, pose un problème de surcharge.

Plus de 500 tonnes d’ordures ménagères d’après des statistiques sont chaque jour déversées sans aucune crainte voire conscience écologique. Malgré son isolement, la décharge présente tout de même, des gros risques de pollution environnementale et pourrait, si l’exploitation continue, être une source de prolifération de maladies pour les populations qui résident aux abords de la décharge. Envisager l’ouverture d’une nouvelle décharge parait être la solution idoine.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs