Inondations : la commune d’ Akanda, de nouveau sinistrée !

vendredi 4 novembre 2016 Société & environnement


La saison des pluies est de retour avec son corolaire de désagréments. Première victime, la commune d’Akanda qui a les pieds dans l’eau. Des dizaines de familles ont d’ailleurs été secourues par les sapeurs-pompiers, la Croix Rouge et plusieurs volontaires résidant dans la commune.

Plusieurs dizaines de familles de la commune d’Akanda ont été contraintes de quitter leurs habitations en raison de la montée des eaux. La forte pluie qui s’est abattue dans la capitale gabonaise et ses environs n’a rien épargné sur son passage à Akanda. Salon, appareils électroménagers, documents administratifs, bref de nombreuses familles ont enregistré d’importants dégâts matériels, ce jeudi 3 novembre.

D’où les nombreux sauvetages effectués par les sapeurs-pompiers, la Croix rouge et bénévoles. Pour la circonstance des tentes ont été dressées pour abriter momentanément les populations inondées. Sur les visages se lisaient la peur et l’incertitude des lendemains, vu que les pluies diluviennes sont loin d’être finies. « Nous estimons que ce qui nous arrive ce matin est dû aux constructions anarchiques effectuées sur le lit de la rivière qui traverse la zone du ‘’Beau lieu’’. Il y a une buse quasiment bouchée, là aussi à cause des comportements des riverains qui jettent les ordures en bordure des rivières. Si l’Etat prend la résolution de déguerpir tous ceux qui sont sur le lit de la rivière, le problème sera totalement résolu. La première fois qu’il y a eu ce problème il y a deux ans, les populations avaient été secourues et avaient été amenées au stade et on nous avait promis une solution définitive qui était de désengorger la rivière, mais les travaux n’étaient pas allés jusqu’à leur terme. Aujourd’hui, comme on peut le constater le problème est revenu », a déclaré Elie Mbadinga, une des sinistrés.

A 2 mois de la CAN qui se jouera en pleine saison de pluie du 14 janvier au 5 février prochain au stade d’Angondjé ne faut-il pas prendre à bras le corps ce problème, afin d’éviter ce triste spectacle aux hôtes du Gabon ?


PIN

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs