Infrastructures scolaires : Les complexes d’Owendo et de Bikelé opérationnels !

mardi 6 novembre 2018 Société & environnement


Uniquement destinés, pour le moment aux élèves des classes de 6ème, les Complexes scolaires publics d’Owendo et de Bikelé, ont ouvert leurs portes ce début de semaine, (Ndlr : lundi 5 novembre courant). Des réalisations s’inscrivant dans la logique de matérialisation des mesures prioritaires de l’éducation nationale, décrétées en début d’année par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba.

C’est avec joie qu’enseignants et élèves des classes de 6ème, régulièrement inscrits à Owendo et Bikelé ont accueilli les complexes scolaires flambant neufs. A en croire, Jean Benoit Kassa Skah, responsable du Complexe scolaire d’Owendo, l’établissement est un joyau architectural composé de 33 salles de classes pouvant accueillir 834 élèves. « La rentrée de classes a eu lieu lundi 5 novembre 2018. Les enseignants sont là, les surveillants nouvellement affectés sont aussi là. Pédagogiquement, tout est réuni. Nous avons déjà 334 inscrits repartis dans 10 classes de 42 élèves », a-t-il déclaré. Seule fausse note, en ce qui concerne le complexe public d’Owendo, l’inexistence d’une barrière et le retard accusé dans la livraison des bureaux destinés au personnel administratif.

Quid du complexe scolaire de Bikelé ?

Construit par l’entreprise CITP (Comité International des Travaux Publics), depuis 2009, le complexe scolaire de Bikelé a ouvert ses portes officiellement lundi 5 novembre comme celui d’Owendo. La directrice, Brigitte Loussou attend recevoir les 1161 apprenants orientés à Bikelé pour l’année académique en cours. Doté de deux bâtiments R+1, le Complexe de Bikelé accueille pour l’heure 300 nouveaux collégiens.
« Nous avons actuellement 5 classes de 6ème fonctionnelles en attendant deux autres, d’ici la semaine prochaine. Nous avons un bâtiment de 19 salles de classes et l’autre de 5. Pour le fonctionnement d’un établissement, le pédagogique est complet. Sur la vingtaine des enseignants attendue, nous nous enregistrons déjà la présence de 15 », a révélé Brigitte Loussou.

Une satisfaction partagée par les parents d’élèves. « L’établissement est un joyau, le cadre est très sécurisé et propice pour de bonnes études. Lorsque l’enfant est à l’école, moi parent je me sens en sécurité. Cependant, l’Etat devra revoir son mode d’orientation des élèves, car il y’a ceux qui habitent par exemple à Mindoube poubelle et qui sont envoyés ici à Bikelé. Ce n’est pas normal », déclare Joël Mbouandi, un parent d’élève. A Bikelé, les cours ont semble-t-il bel et bien débuté. « Nous avons eu le cours de théâtre. Je suis en 6ème C et j’ai 11 ans. Je trouve qu’ici tout est bien et propre. J’ai des nouveaux amis et j’habite avec mes parents aux Rails », affirme Djeneba Niambelé, une jeune lycéenne. Petit bémol, l’accès au complexe est un véritable parcours du combattant.


Pacôme IDYATHA

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs