Infrastructure routière/Pont Nomba : Le gouvernement, « médecin après la mort » !

lundi 25 mars 2019 Economie


Le Pont Nomba où s’est déroulé samedi dernier le terrible accident ayant causé la mort de deux personnes va subir d’ici peu, une cure jouvence avec à la clé, des travaux de réhabilitation destinés à renforcer la sécurité de la zone.

Comme une réponse à notre article, intitulé ‘’Accident de circulation : Le pont Nomba, un danger permanent ! ’, publié ce jour dans la rubrique Société & Environnement, le gouvernement via son ministère de l’Equipement, des Infrastructures et Travaux publics a décidé de réhabiliter le pont Nomba après l’accident enregistré, (Ndlr : le énième du genre), samedi dernier. Lequel accident a été fatal pour deux personnes.

La décision prise à l’issue d’une inspection effectuée hier, dimanche 24 mars par le ministre de tutelle, Arnauld Calixte Engandji Alandji vise à « renforcer les glissières de sécurité et le garde-corps de ce pont très fréquenté ». Selon le communiqué du ministère, « des ralentisseurs seront également placés à l’approche de celui-ci ». Voilà une décision salutaire qui devrait non seulement permettre de rénover cette infrastructure mais également forcer les conducteurs à limiter la vitesse à la hauteur de ce pont au regard du comportement risqué de nombreux automobilistes brillant par l’excès de vitesse et bien souvent par une conduite en état d’ébriété.


Michaël Moukouangui Moukala

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs