Industrie : Que vaut la nouvelle cimenterie Cimaf ?

mardi 14 juin 2016 Economie


Quelques 350 millions de dirhams, soit 176 milliards de francs CFA d’investissement injecté, 36 mois de travail, la nouvelle cimenterie du groupe Ciment Afrique (Cimaf) lancé dans la commune d’Owendo dispose d’une capacité annuelle de production de 500.000 tonnes.

L’usine Cimaf d’Owendo est le fruit d’un partenariat bilatéral entre le Gabon et le Maroc, scellé il y a quelques années dans le cadre d’un consortium. Un gigantesque centre de broyage et d’ensachage situé à quelques kilomètres de Libreville. Pour sa construction, 176 milliards de francs CFA ont été mobilisés par l’unique apport des investisseurs marocains. L’usine produira annuellement, 500.000 tonnes de ciments qui desserviront le marché intérieur gabonais. A côté de cela, 200 emplois devraient être créés.

Une aubaine pour le Gabon dont le « développement où la construction prend une part importante aussi bien dans les grands projets industriels que dans les projets d’infrastructures tels que les ponts, routes, barrages et ça concerne aussi le citoyen ». C’est donc une réponse immédiate aux problèmes du quotidien liés à la matière première pour la construction des bâtiments et autres infrastructures.

Bémol

Aubaine certes, mais la présence d’une telle usine au niveau local ne change en rien les coûts élevés du ciment. 5000 francs CFA le sac de 50kg, c’est trop vous diront certains surtout que la production de ciment se fait localement. Un tel coût ne peut en effet, favoriser la construction mais tant bien que mal, les ménages se « débrouillent » pour disposer d’un toit. Mais c’est difficile !

En la matière, le Gabon demeure certainement l’un des pays de la sous-région où le prix d’acquisition de ciment est plus élevé qu’ailleurs (sauf conjoncture). Au Cameroun voisin, le sac de 50 kg est commercialisé entre 3500 francs CFA (auparavant) et 4000 francs CFA actuellement. Pour l’opinion, la présence sur le territoire national de Ciment d’Afrique (Cimaf), l’extension de ses centres de production ne change en rien la dure réalité de la construction surtout celle de l’acquisition du sac de ciment.


3M

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs