Indice de la faim 2016 : Le Gabon en nette progression

mardi 25 octobre 2016 Société & environnement


Le dernier rapport sur l’indice de la faim dans le monde réalisé par l’International Food Policy Research Institute (IFPRI) montre que le Gabon a largement progressé en matière de lutte contre la faim et en termes d’atteinte des objectifs de développement durable (ODD).

De nombreux pays, en particulier africains ne semblent pas sur « la bonne voie pour mettre fin à la faim » dans le monde. Le Gabon qui a décidé de mettre en application les Objectifs de développement durable (ODD) fait exception et récolte les fruits de sa politique.

Le Gabon occupe la cinquième place africaine et se positionne au même titre que l’Afrique du sud et l’Ile Maurice, au niveau des pays du Maghreb comme la Tunisie, l’Algérie ou encore le Maroc avec un indice de la faim situé autour de 10%. Selon l’IFPRI, cela démontre que le pays réalise progressivement les ODD définis par les Nations unies. Depuis 2000, selon le même institut, la tendance a nettement évolué et le Gabon doit sa place à sa politique de lutte contre les inégalités.

Disparités

Si le constat des organismes est largement favorable à une situation de l’alimentation en progression au Gabon, il existe cependant une large disparité entre cette diffusion et la réalité sur le terrain. Selon des chiffres officiels qui peuvent être entachés d’interrogations, 30% de la population est considérée comme pauvre au Gabon. L’Indice de développement humain lui, représente 0,68 point. Ce qui pose le problème de la représentation réelle de la situation du Gabon surtout sur la présente publication.

A cela s’ajoute, la cherté de la vie qui entrave la capacité des populations à pouvoir se nourrir et la dégradation de l’environnement des affaires qui peut peser lourd sur la capacité des individus à se pouvoir se prendre en charge du point de vue alimentaire.

«  Mettre fin à la faim mondiale est certainement possible, mais il revient à nous tous qui avons fixé les priorités, de veiller à ce que les gouvernements, le secteur privé et la société civile consacrent le temps et les ressources nécessaires pour atteindre cet objectif important », souligne l’un des auteurs du rapport.


3M

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs