Indépendance an 57 : Célébration sur fond de crise financière

mercredi 16 août 2017 Economie


A la veille de la célébration du 57e anniversaire de l’indépendance du Gabon, très peu de gabonais ont la tête à cette manifestation. Et pour cause, la crise financière dans laquelle sont plongés plusieurs ménages laisse dubitatif.

Comment renouer avec les pratiques du passé afin de se remémorer l’histoire, l’histoire de l’indépendance du Gabon ? Alors que la célébration de la fête du 17 août, date de l’indépendance du Gabon, pointe à l’horizon, de nombreux gabonais se demandent comment s’adonner aux festivités liées à cette manifestation si chère à la nation. La crise économique dans laquelle est plongée le Gabon et avec elle, les problèmes de trésorerie, laisse de nombreux gabonais dubitatifs face à ces commémorations alors que cette date si mémorable trace le parcours de l’histoire de leur pays. En bref, leur parcours en tant que peuple autonome.

Si la présidence de la République et le gouvernement ont donné le ton des festivités avec la célébration de la journée du drapeau le 9 août dernier et les manifestations culturelles baptisées « Gabon 9 Provinces » dédiées à la culture des neuf provinces du pays, cette vague de célébration qui d’ailleurs poursuit son cours semble ne pas avoir atteint les plus concernés, c’est-à-dire les populations. Dans les quartiers populaires, le climat est révélateur du désarroi et du triste sort réservé par la crise économique. Très peu de ménages semblent des festivités. « Les problèmes d’argent sont si réels qu’on ne peut à l’heure actuelle se permettre de faire des folies en organisant de grands repas de famille comme c’était le cas il ya quelques années encore. On regardera simplement à la télé le défilé militaire et les autres manifestations prévues par les autorités  », témoigne un citoyen rencontré dans un quartier populaire de Libreville.

Chez les épiciers, gérants de bars et autres vendeurs de boissons très peu semblent espérer une éclaircie à l’occasion des festivités. Certains débits de boissons par exemple fréquentés par la Rédaction de Gaboneco.com pour constater cette situation, se confrontent à la triste réalité économique. « Comme vous pouvez le constater ma structure est vide. Les gens ne semblent pas être d’humeur à faire la fête. La crise certainement explique ce manque d’engouement puisque depuis plusieurs mois c’est comme cela ici  », se plaint une commerçante rencontrée dans un débit de boisson au quartier Nzeng-Ayong. Pour autant, en dépit de cette triste situation la célébration du 57e anniversaire de l’indépendance du Gabon aura lieu. Comme à l’accoutumée, les festivités comprendront des parades militaires, défilé militaire, décorations d’agents, dîner de gala au palais présidentiel etc…


Michael Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs