IIAG 2018 : Mo Ibrahim conforte les inquiétudes de Fitch Ratings

mercredi 31 octobre 2018 Politique


Les réformes entreprises par le gouvernement gabonais sous la tutelle du Fonds monétaire international (FMI) n’ont pas permis de remettre les compteurs au vert. Le pays vient de perd 18 places dans le Rapport 2018 de l’Indice Ibrahim de la gouvernance Africaine (IIAG). Classé dans le dernier rapport à la 23ème place, le Gabon occupe désormais le 41e rang continental.

Au Gabon, « le gouvernement a échoué à convertir la croissance économique du pays en développement économique durable pour ses concitoyens (…) ». C’est le reproche qu’adresse d’entrée de jeu, le Rapport 2018 de l’Indice Ibrahim de la gouvernance Africaine (IIAG). La sécurité, l’Etat de droit, les droits de l’homme, le développement économique durable et le développement humain, les quatre paramètres, repères du classement indiquent des positions de gouvernance moyenne reflétant une « détérioration accélérée ». Malgré une position nuancée sur la question du droit et de la démocratie dans le pays, l’environnement des affaires n’en reste pas moins impacté par l’inefficacité des réformes à même d’améliorer la gouvernance publique.

Du fait de faiblesses actuelles, les obstacles économiques peinent à être transformés en opportunités. Cette année, le Gabon perd 2 points et son score se situe autour des 34,6 points. Cela reflète les besoins du Gabon en investissements pour matérialiser sa volonté de diversification de son économie. Au niveau social, la tendance est quasi la même. Le cadre des réformes impulsé en février 2016 sous l’action du Programme de l’égalité des chances proposé par le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, à quelques mois de l’élection présidentielle d’août 2016, pour une société gabonaise plus juste et soucieuse d’offrir à chaque composante des opportunités, n’a pas permis d’affecter le développement humain, l’éducation encore moins la santé. A l’exemple des questions de droits, de démocratie et d’économie, le domaine social chute également de 2.1 points avec un score de 35.2 points. Ce présage n’a toutefois rien de nous. L’agence de notation américaine Fitch Ratings avait déjà prédit ces incertitudes.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs