Hydrocarbures : Fin de la subvention sur le gazole et l’essence

vendredi 5 février 2016 Economie


Les prix des produits à la pompe seront désormais fonction des fluctuations des prix internationaux. Le gouvernement vient de mettre fin à la subvention de certains produits.

L’Etat vient de mettre fin aux subventions de certains produits pétroliers et par la même occasion d’annoncer la libéralisation des prix des produits raffinés. Cette mesure intervient un an après la tenue du séminaire gouvernemental de la Pointe Denis. Lequel séminaire avait débouché sur l’engagement de libéraliser le secteur pétrolier. C’est désormais chose faite !

Le gazole et l’essence sont les deux produits, pour le moment, frappés par la mesure, avec respectivement une baisse du prix de l’un de l’ordre de 15 francs CFA et de 10 francs CFA, pour l’autre. L’actuelle conjoncture mondiale pétrolière a plus ou moins poussé les autorités gabonaises à rendre cette recommandation effective. « Désormais, il faut que les Gabonais sachent que les prix des produits à la pompe seront fonction des fluctuations des prix internationaux, ils pourront baisser comme c’est le cas aujourd’hui  », a fait savoir Alain Claude Bilie-By-Nze lors de son point de presse de mercredi 3 février.

Disparité

Les seuls produits, à l’issue de cette mesure qui bénéficient encore d’une subvention de l’Etat sont le pétrole lampant et le gaz. La décision du gouvernement, en marge du contexte connu du marché pétrolier international vise également à mettre fin aux disparités d’approvisionnement, conséquences de la subvention publique entre les différentes classes sociales. En effet, a précisé le porte-parole du gouvernement, « la volonté de supprimer la subvention de l’essence et du gazole découle principalement du fait que la subvention était devenue socialement inefficace, car profitant essentiellement aux plus aisés dont les niveaux de consommation en carburant sont estimés de 10 à 15 fois supérieurs à ceux des ménages fragiles. »

Les économies générées par cette mesure serviront à soutenir le pacte social. Dans quelques stations de la capitale visitées, la mesure est effective. Certains usagers se réjouissent de cette baisse malgré les montants « insignifiants », (15 et 10 francs CFA). Toutefois des fluctuations (soit à la hausse soit à la baisse) sont à prévoir.


3M

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs