« Hôtel Pozzo Di Borgo » : Nouveau rebondissement économico-judiciaire ?

jeudi 20 septembre 2018 Economie


Frédéric Béranger, président du groupe kontinental conseil ingénierie, (KCI), créancier, vient d’instruire ses avocats de lancer une procédure de ventre aux enchères de l’hôtel Pozzo Di Borgo, acquis en 2010 par l’Etat gabonais. L’affaire vient d’être révélée par nos confrères de « La lettre du Continent » dans son numéro paru hier, 19 septembre courant.

L’affaire risque de provoquer des grincements de dents et frémissement au plus haut niveau. A en croire nos confrères de La lettre du Continent, le palais a « dépêché des émissaires auprès de Frédéric Bérenger pour un règlement à l’amiable ». Frédéric Bérenger, un homme d’affaire, réclame l’épurement de sa créance évaluée à près de 11 millions d’euros. Laquelle créance a été validée par la cour permanente d’arbitrage (CPA) de la Haye en 2016.

Pour rappel, ladite dette résulte « de deux nantissement réalisés sur les parts de la société civile immobilière des numéros 49 et 51 rue de l’université (SCI) effectué en 2017 et le 5 septembre dernier, permettant de saisir 12000 parts sociale de cette structure », révèle La lettre du Continent. Disposant d’un titre exécutoire, le Directeur du groupe KCI a fait appel à deux cabinets pour l’accompagner dans sa démarche.


Tony Muru

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs