Handball/CAN 2018 : Un niveau en hausse !

mardi 30 janvier 2018 Sport


Les techniciens et les acteurs principaux sont unanimes. Le niveau des matchs de la 23ème Can de handball des hommes au Gabon a évolué. Même si l’Afrique du nord imprime toujours sa puissance, mais il ressort qu’au sud du Sahara, il y a une nette évolution.

A domicile, le Gabon n’a pas fait dans les détails. Pour cette 23ème campagne africaine, l’équipe dirigée par le monument Jackson Richardson a battu son propre record. En effet, jamais le Gabon n’avait dépassé le stade des phases de poules. C’est désormais chose faite. Mieux, le Gabon s’est même payé le luxe de terminer à la 5e place après avoir battu pour la seconde fois l’Algérie, un poids lourd du handball africain. La campagne africaine a débuté en phase de poule ou le Gabon a terminé 2ème de son groupe devant la Tunisie le futur champion. En ouverture, le Gabon dispose de son voisin congolais (27-22).

Lors de la 2ème journée, le Gabon choque l’une des plus grandes équipes du continent. L’Algérie tombe dans un Palais des Sports aux couleurs des Panthères. Victoire gabonaise (26-25). Mais déjà, un signal fort avait déjà été envoyé. Depuis la première période, c’est le Gabon qui a contrôlé la partie, avec à la clé la domination en première mi-temps (16 à 12).La suite de la rencontre n’a été que confirmation pour une équipe qui avait une soif véritable de victoire. Sauf que le score serré démontre combien les Algériens affichaient une ferme détermination à revenir au score. A preuve, le sélectionneur algérien a fait remarquer « Normalement le Gabon pouvait nous battre par un score large. La fatigue a fait que l’équipe a reculé ».

L’enthousiasme des Gabonais a été douché par la Tunisie qui a été puissante en ne permettant pas aux Gabonais de jouer. Au finish, la claire victoire des futurs champions (27 à 15). Fort de cette défaite, le Gabon s’est ressaisi. Devant le voisin, camerounais, le match difficile s’est soldé par un nul (29-29). Pourtant à la pause, c’est le Gabon qui était avantageux, (16 à 15). En plus d’accuser l’entraineur, le coach des Lions Indomptables, Simon Buchard Menguede a souligné que : « Le Gabon a bien joué. La particularité de ce match c’est que les deux équipes ont un style professionnel. Le Gabon a joué sur ces principes avec beaucoup de patience. Le Cameroun a fait la même chose. Pour le niveau de jeu en Europe vous verrez la même chose. On a vu un match de handball sérieux. Je suis content du fond de jeu proposé par le Gabon et mes joueurs pour le respect des consignes ».

Au finish, les Panthères terminent 2ème du groupe A, avec 5 points devant la Tunisie qui totalise 7 unités. Pour la première fois le Gabon va jouer les ¼ de finale. Mais tout s’écroule à ce stade. Le Maroc plus expérimenté va faite douter le Gabon (26-23). Puis vient les rencontres de classement. Le Gabon de nouveau devant le Congo.(31-30) pour les Panthères. Lors du match de la 5e et 6e place. L’Algérie se positionne de nouveau et avale une nouvelle défaite (24-23). Le sélectionneur du Gabon, Jackson Richardson, est formel. « Il faut beaucoup apprendre de cette compétition surtout ne pas en rougir. C’est dans la continuité qu’il faut bâtir et faire un travail sérieux pour le futur. Il faut un championnat régulier avec des clubs forts et être toujours présents sur la scène internationale avec les petites catégories ».

Cela n’étonne nullement le président de la fédération de handball en Guinée, le commissaire Mamadouba Paye Camara est surpris par la prestation Des panthères « Franchement le Gabon a surpris. Cette équipe vient de loin. Je ne m’attendais pas à ce que le Gabon finisse à ce niveau. Le niveau a augmenté. Les deux anciens finalistes se retrouvent encore en finale avec l’Angola qui talonne. C’est la progression ». Justement les angolais ont fait une belle prestation au point de terminer 3e comme il y a deux ans. Pour Sayed Ayari, coach du Maroc « L’Angola a un avenir meilleur. Le pays est sur la bonne voie. Il a gagné en expérience. Même les équipes qui sont meilleurs, c’est juste une question d’expérience. Toutes les équipes se valent, hormis la Tunisie et l’Egypte ».

Le portier tunisien, Makram Missaoui, en train de savourer sa victoire a fait le constat suivant : « Le handball africain à beaucoup progressé. Surtout sur le plan collectif. J’ai été surpris par le niveau de deux équipes. La RDC et l’autre Congo avec une belle prestation. Il y a aussi l’équipe d’Angola qui continue de surprendre le monde ». La Tunisie, l’Egypte et l’Angola vont participer à la coupe du monde de handball des hommes en janvier 2019 en Allemagne et au Danemark.

Le classement final :

1er Tunisie
2e Egypte
3e Angola
4e Maroc
5e Gabon
6e Algérie
7e Congo
8e RDC
9e Cameroun
10e Nigeria


YAO

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs