Gamifi : 6 mois sans salaires pour le personnel !

jeudi 3 novembre 2016 Economie


En grève depuis près de trois semaines maintenant, les agents de l’institut de la microfinance la Gabonaise de microfinance (Gamifi) réclament à leur hiérarchie six mois de salaire. La situation financière de l’IMF est d’après les employés plus que critique.

Débordés par leur situation, les agents de l’institut de microfinance la Gabonaise de microfinance (Gamifi) observent depuis trois semaines, un mouvement d’humeur à leur siège sis au quartier Likouala, dans le troisième arrondissement de Libreville. Les employés réclament à leur hiérarchie six mois de salaire impayés. Selon le délégué du personnel, Limboma Rodolph Morgan, l’IMF est plongé dans des gros problèmes financiers, ce qui explique leur situation.

Des problèmes découlant des malversations financières orchestrées selon les employés courroucés, par la Directrice générale, Ngingone Obame Martine Flore, en complicité avec le directeur financier et l’informaticien de la structure. « Aujourd’hui, explique le délégué du personnel, c’est le statu quo à Gamifi. Des malversations financières ont été découvertes et cela fait plusieurs mois, six mois au total qu’on n’a pas été payé  ». Un flou artistique qui a conduit la Directrice générale incriminée a déposé sa démission, laissant ainsi les employés désemparés.

Par souci d’équilibre, nous avons tenté de recueillir la version des responsables de Gamifi. Hélas nos tentatives ont été vaines, vu que ces derniers ont purement et simplement désertés la structure et les chefs d’agence rencontrés n’ont pas voulu répondre à nos questions. Seuls les employés observent, pour ainsi dire, un sit-in devant le siège. Dans le même temps, l’activité est arrêtée. Même son de cloche voire colère du côté de la clientèle qui se sent grugée.

Une situation hautement préjudiciable ! En effet, de nombreux employés accusent des arriérés de loyers, pis encore sont carrément en situation de surendettement. Ces derniers sont désormais dans l’incapacité de subvenir à leurs besoins primaires, surtout en cette période de rentrée scolaire.

Pour rappel, Gamifi n’est pas à sa première crise. En 2014, les employés pour protester contre le mauvais traitement dont ils étaient victimes et réclamer de meilleures conditions de travail avaient entamé un mouvement d’humeur.


3M

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs