Gabon wood show : Les promoteurs nationaux représentés !

vendredi 22 juin 2018 Economie


Les exploitants gabonais de bois ne sont pas en marge du Gabon wood show, une plateforme dédiée à la promotion du savoir-faire africain. Représenté par la Fédération gabonaise de bois sciage et placage (FGBSP), l’événement dédié au bois du Jardin Botanique est un tremplin pour cette fédération constituée majoritairement des TPE et PME.

Majoritairement envahi par des entreprises, organisations et fédérations tenues par des expatriés, le Gabon wood show dont les travaux ont été lancés, il y a deux jours, au Jardin Botanique accueille par exception quelques promoteurs gabonais qui font eux aussi dans la transformation de bois. C’est le cas de la fédération gabonaise de bois sciage et placage (FGBSP) qui représente environ 150 membres. Créée en 2014, la présence de la structure au premier salon africain de bois vise à faire connaître ses activités ainsi que les productions de ses membres. Ces objectifs qui semblent circonscrit à l’évènement cadrent cependant avec les missions de départ de la fédération centré sur les opportunités d’affaires.

En effet, « on se bat à leur trouver des marchés. On cherche de même, des opportunités avec les bailleurs de fond pour leur développement », souligne Lidwine Ndjogas, la chargée de communication de la fédération. Mais le travail de la fédération ne se limite à cette quête de financement, car le FGBSP est avant tout un pont entre les exploitants locaux spécialisés dans les métiers du bois et l’administration publique. Ce rôle d’intermédiation permet à cette organisation de « défendre la cause » des adhérents. « Lorsqu’ils ont des problèmes avec l’administration et qu’ils se rapprochent de nous, la fédération défend et négocie », ajoute la chargé de communication.

Pour Lidwine Ndjogas, le Gabon wood show, l’espace dédié aux expositions spécialisées dans le bois constitue un tremplin pour les entreprises membres de la FGBSP puisque l’évènement leur a permis, depuis son lancement, d’établir trois connexions de financement avec des investisseurs étrangers. « On a eu l’occasion aussi de rencontrer une entreprise qui fait dans les système de traçabilité du bois ».
Un projet finançable qui devrait profiter aux membres de la fédération à travers le Gabon, réalisable grâce au salon international du bois.

Mais bien qu’il existe des hommes et des femmes qui ont voué leurs expériences au service du développement du bois au Gabon, la question du savoir-faire, de la qualité des produits et mécanismes de certification dans le processus de production demeurent des challenges que doivent relever la nouvelle génération d’entrepreneur gabonais. Un pari de mutation économique qui implique la mise en place des synergies.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs