Gabon Wood show : La proposition de Lee White face au déficit de logements au Gabon

jeudi 27 juin 2019 Economie


Face au déficit en logement au Gabon, le Ministre de la Forêt, de la Mer et de l’Environnement, chargé du plan climat, le Professeur Lee White propose de songer à la construction de « prototypes de maisons en bois ». C’est lors de l’ouverture de la deuxième édition du Gabon Wood show que ce dernier a interpellé les autorités et exploitants de la filière bois locale à songer à cette possibilité.

Le déficit d’accès à un logement décent est le point de convergence des décideurs et populations gabonaises. Si depuis les années 60 tant bien que mal, les autorités se sont battues pour régler cette question, il reste que « depuis 1970, le Gabon traine un déficit d’environ 160 000 logements ». Pour régler ce déficit peut-être de manière significative, le Professeur Lee White, Ministre de la Forêt, de la Mer et de l’Environnement, chargé du plan climat a proposé lors de l’ouverture de la deuxième édition du Gabon Wood Show, de songer à la construction de « prototypes de maisons en bois ».

« Le déficit en logement dans notre pays ouvre les voies à la mise en place de prototypes de maisons en bois et de production de matériels de construction au sein de la Zone économique spéciale de Nkok », a-t-il lancé en guise de message en direction des autorités et des investisseurs de la filière bois.

Une proposition écologiquement raisonnable ?

Cette proposition est d’autant plus faisable qu’ailleurs, aux Etats-Unis par exemple, de nombreuses maisons sont construites en bois. Avec un territoire couvert à 85% de forêt dans lequel on retrouve de nombreuses essences de bois donc de la matière pour parvenir à réaliser une telle ambition, le Gabon peut se permettre de songer à l’hypothèse des maisons en bois. En la matière, ‘’Edock City’’ le projet de construction d’une cité rurale écologique bâtie avec du bois gabonais, porté en 2016 par l’ancien ministre délégué en charge de la protection de l’environnement, Andrew Crépin Gwodock, dans le village Viafé situé à 5 km de Lalara, dans le département de l’Okano, dans la province du Woleu-Ntem est une illustration qui conforte la proposition du Professeur Lee White. Avant lui en 2016, Dieudonné Minlama, ancien candidat à laprésidentielle de 2016 avait déjà, dans son programme de société émis cette idée mais en vain.

Une idée omniprésente chez les leaders politiques

Au Gabon, de plus en plus cette idée de maison en bois pour juguler le déficit en logement traverse le temps et s’impose dans les réflexions de nombreux leaders politiques. Avant Lee White, Dieudonné Minlama, ancien candidat à la présidentielle de 2016 avait déjà, dans son programme de société émis cette idée afin selon lui, de « mettre à l’abri nos compatriotes ». Son constat, « toutes les politiques de logement menées depuis l’accession de notre pays à la souveraineté nationale n’ont pas apporté les résultats escomptés ». La dernière en date, celle promise en 2009 par l’actuel Président de la République, Ali Bongo Ondimba de construire environ 1000 logements par an soit, 5000 logements sur une période de cinq ans a été un échec.

Les maisons de l’ancien candidat à la présidentielle de 2016 devaient coûter 15 millions de francs CFA et être « construites grâce à l’apport des entreprises notamment du secteur privé ». Le logement constitue à n’en point douter une préoccupation majeure de plusieurs gabonais. A cela s’ajoute, les coûts de location qui ne cesse ces dernières années, de grimper sans omettre la pression démographique qui affecte la ville de Libreville. Opter pour ces types de propositions pourrait peut-être permettre de répondre à cette pression d’autant plus que la matière première ; le bois abonde dans la forêt gabonaise.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs