Gabon Wood Show 2019 : Les performances de la filière bois locale présentées au public

mercredi 26 juin 2019 Economie


Unique plateforme sous-régionale dédiée à la valorisation du potentiel de la filière-bois dans la création de valeur, la deuxième édition du Gabon Wood Show, évènement organisé par Gabon special economic zone (GSEZ) en partenariat avec l’Etat gabonais et Global Wood Show and Strategic Group, a ouvert ses portes hier, lundi 24 juin dernier, par une note de promotion de l’attractivité de la filière bois locale.

Ca y est ! C’est parti pour la deuxième édition du Gabon Wood Show, la plateforme d’innovation pour la transformation de l’industrie du bois et le développement d’un marché régional de cette essence et ses produits dérivés. Organisée par Gabon Special Economic Zone (GSEZ) en partenariat avec l’Etat gabonais, sur trois jours (du 24 au 26) au Jardin Botanique de Libreville, le lancement des activités de la deuxième édition a permis de mettre avant, lundi 24 juin lors de l’ouverture, l’attractivité de la filière bois locale tout en invitant de nouveaux investisseurs à s’intéresser à ce secteur.

Selon Olivier Ngoma, représentant du directeur général adjoint, Théophile Ogandaga empêché, « la tenue de cette manifestation de portée internationale témoigne du dynamisme et de la montée en puissance de la filière bois du Gabon, grâce aux réformes courageuses que l’Etat gabonais a su mettre en œuvre, avec notamment l’interdiction de l’exportation des grumes de bois à partir de 2010 afin de favoriser l’industrialisation plus poussée de cette matière et la création de valeur ajoutée localement ». Concrètement, l’interdiction de l’exportation des grumes de bois et le processus d’industrialisation enclenché par cette interdiction a permis au Gabon d’attirer à ce jour, environ 108 investisseurs de 18 pays du monde, dont 80 opérateurs spécialisés dans la filière bois.

A ce jour, 600 000 mètres cubes de bois ont été transformés. Les objectifs des responsables de la zone économique de Nkok sont de parvenir à un volume de
1 700 000 mètres cubes de bois transformés à l’horizon 2021. Grâce au positionnement de cette zone, le Gabon a pu porter à 40%, le total des exportations hors pétrole et mines. Le dynamisme de cette zone a permis également de créer 5 000 emplois depuis sa création il y a quelques années, dont 80% occupés par des gabonais. « Ces réalisations ont largement contribué à hisser le Gabon (…) au 1er rang africain des pays exportateurs de feuilles de placage et 2e rang mondial pour le même produit », ajoute le représentant du directeur général adjoint.

Malgré ces performances salutaires, la zone spéciale économique de Nkok n’a pas encore entièrement dévoilé son potentiel. Sur les plus de 1000 ha de superficie de la zone dans laquelle ont été construits des hangars pour accueillir des entreprises aux spécialités diverses, nombre de ces hangars ne sont pas encore exploités. De quoi donc justifier l’appel du Ministre de la Forêt, de la Mer et de l’Environnement, Chargé du plan climat, le Professeur Lee White en direction des investisseurs pour s’activer massivement dans ce secteur. « Notre tissu de transformation est encore dominé par les unités de première transformation », a fait constater le ministre qui a par la suite invité les investisseurs à prospecter les nouvelles opportunités d’affaires qu’offre ce secteur notamment dans la deuxième et troisième transformation de bois.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs