Gabon Wood Hub/Transformation des grumes : La ZES de Nkok se dote d’un espace commercial…

jeudi 21 juin 2018 Economie


Le Gabon Wood hub, espace de commercialisation des meubles en bois fabriqués par les entreprises exerçant dans la zone économique spéciale (ZES) de Nkok a été inauguré hier, mercredi 20 juin courant, par le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, en marge de l’ouverture du Gabon Wood Show.

Le Gabon possède désormais son espace dédié à la commercialisation des meubles et autres matériaux de construction comme les portes en bois. Baptisé Gabon wood hub, l’espace inauguré hier, par le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, en marge de l’ouverture du Gabon Wood Show témoigne de l’aboutissement de l’industrialisation de la filière bois, dont la mesure d’interdiction d’exportation de grumes non sans transformées prôné en 2010 par le Chef de l’Etat a été à l’origine d’importante mutations structurelles. Perçu comme un projet irréalisable dès son instauration, le pari fou pris par le Gabon et soutenu par le groupe Olam porte aujourd’hui ses fruits grâce à l’implication d’une soixantaine d’investisseurs installés dans la zone économique de Nkok.

Aujourd’hui, le Gabon produit des meubles et exporte l’excèdent de sa production à l’international. En effet, confirme le ministre des Eaux et Forêts, Jacques Denis Tsanga « l’industrie du bois au Gabon connaît un essor appréciable avec une progression de 21% des unités de deuxième et troisième transformation en 2017 contre 3% en 2009 ». « Le secteur est en train de devenir un véritable moteur d’exportation pour le Gabon », fait constater Gagan Gupta, directeur général de GSEZ.

Ce tournant décisif marque selon lui « une étape importante dans la transformation de la filière bois au Gabon ». Laquelle transformation pour conquérir de manière absolue le Gabon alors que le Président de la République et les autorités qui l’accompagnaient hier, à la ZES de Nkok ont été séduit par les réalisations des investisseurs de la zone devrait parvenir à conquérir le marché local dominé par une production artisanale et pas toujours de bonne qualité.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs