Gabon, UNOCA : Préserver la paix à tout prix

mercredi 23 septembre 2015 Société & environnement


En discussion lundi 21 septembre 2015 avec le chef du bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique (UNOCA), Abdoulaye Bathily, les membres du haut conseil des acteurs non étatiques du Gabon (HCANEG), exhorte le Gabon à préserver ses acquis de paix.

A l‘occasion de la journée mondiale de la paix, Nicaise Moulombi, président du HCANEG et certains membres de la société civile gabonaise ont interpellé le chef du bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique (UNOCA) sur la nécessité de préserver les acquis de paix au Gabon au regard des certains qui plane sur la sécurité du pays avec les élections présidentielles de 2016 à venir.

Pour eux, il faut un « dialogue visionnaire » qui permettrait d’aplanir les « crispations provoquées par les petits calculs et l’esprit égoïste ». « Notre pays est engagé chaque jour par un climat général qui annonce des périls », soutiennent-ils.

Et « contrairement aux apparences, (les deux classes politiques) s’éloignent dangereusement et délibérément de la recherche d’une issue à la crise qui plane ».

Devant des telles prises de parole, la société civile gabonaise ne semble pas apte à accepter l’implosion du pays. Pour elle, il est plus que jamais important de mettre « l’accent sur la gravité des enjeux » et de la situation qui prévaut actuellement au Gabon. Mais son message sera-t-il pour autant écouté par les acteurs politiques ?


3M

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs