Gabon : Premier anniversaire du décès d’Edith Lucie Bongo

lundi 15 mars 2010 Société & environnement


Un an après le décès de la Première dame du Gabon et fille du président congolais, Edith Lucie Bongo Ondimba, qui avait rendu l’âme le 14 mars 2009 à Rabat, au Maroc, des messes d’action de grâce ont été dites à Libreville et Edou, son village natal du Congo où elle a été inhumée.

Les communautés gabonaises et congolaises ont commémoré le 14 mars dernier la disparition de la première dame du Gabon, fille du président congolais, Edith Lucie Bongo Ondimba, décédée des suites d’une maladie le 14 mars 2010 à Rabat, au Maroc.

A Libreville, des messes d’action de grâce ont été dites en l’Eglise Sainte Marie par la communauté gabonaise et la diaspora congolaise, reconnaissantes pour les nombreuses actions dans laquelle l’épouse du défunt chef de l’Etat était engagé pour protéger les couches les plus faibles de la population.

Plusieurs médias gabonais ont diffusé à cette occasion des émissions et clips en hommage à la défunte première dame, saluant « une femme au grand cœur », ou encore « une femme d’exception » eu égard à l’ampleur des œuvres sociales qu’elle a soutenu au Congo et au Gabon.

En prélude à cette commémoration, le 8 mars, à l’occasion de la Journée internationale de la femme, une avenue de Brazzaville a été rebaptisée à son nom et Denis Sassou Nguesso a posé la première pierre de la future Fondation Édith Lucie Bongo Ondimba (Felbo) avant de procéder à l’inauguration de l’unité de production de solutés injectables Biocare, en présence du professeur Marc Gentilini, qui fut le président du jury de thèse de médecine de la défunte.

A Edou, dans le Nord du Congo, plusieurs centaines de personnes ont assisté dimanche à la messe célébrée en souvenir de la fille aînée du président congolais. Ses parents, ses proches, des membres du gouvernement congolais ont pris part à la commémoration, ainsi que les présidents Teodoro Obiang Nguema de Guinée équatoriale et Thomas Yayi Boni du Bénin.

La cérémonie s’est ensuite déplacée à Oyo, où se sont déroulées les cérémonies officielles d’hommage et de retrait de deuil.

Docteur en médecine, Edith Lucie Sassou Nguesso avait épousé en 1990 Omar Bongo Ondimba, avec lequel elle a eu deux enfants. Le président Omar Bongo est décédé quelques mois après son épouse, le 8 juin à Barcelone, en Espagne, à l’âge de 73 ans.


Gaboneco

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs