Gabon : Port-Gentil réclame la prise en charge des malades mentaux

mercredi 7 mai 2008 Société & environnement

Face à la recrudescence des agressions perpétrées par des malades mentaux errant dans la capitale économique, les populations de Port-Gentil sont montées au créneau le 5 mai dernier pour exhorter les autorités compétentes à adapter les infrastructures d’accueil pour la prise en charge de ces malades à sociabilité réduite qui participent au climat d’insécurité dans la ville.

Les fous errants inquiètent sérieusement les populations de Port-Gentil. Plusieurs agressions perpétrées par des malades mentaux enregistrées dernièrement ont poussé les habitants de la capitale économique à interpeller les pouvoirs publics pour une meilleure prise en charge psychiatrique des fous.

« Nous ne pouvons pas les mettre en quarantaine quelque part car, se sont des malades comme les autres. Nous aurions souhaité que ceux-ci aient un pavillon à l’hôpital car, le plus inquiétant c’est que le nombre de malades augmente. A Libreville, il y a un asile de fous, pourquoi ne pas ouvrir la même structure un peu partout au Gabon ? » a expliqué un habitant de la ville.

« Il y en a des violents parmi eux. Cela nous inquiète car nous ne nous déplaçons plus comme d’habitude de peur de se faire agresser par un malade mental. Ces malades sont un danger permanent pour les gens. Les autorités doivent prendre les choses en main pour y faire face car un malade mental est un individu qui peut agir n’importe comment et à n’importe quel moment ».

Si la ville dispose d’une structure spécialisée pour la prise des malades mentaux, sa capacité d’accueil demeure largement insuffisante avec seulement six places disponibles pour une population locale de près de cent cinquante mille habitants.

Les populations du chef lieu de l’Ogooué maritime ont réclamé l’augmentation de la capacité d’accueil de la structure locale de prise en charge psychiatrique des malades mentaux ou encore l’évacuation des malades qui ne peuvent être pris en charge sur place vers Libreville où les structures d’accueil spécialisées sont plus nombreuses et plus équipées.


gaboneco

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs