Gabon : Oyé Mba balise le développement du secteur pétrolier et minier

mercredi 17 septembre 2008 Economie

Casimir Oyé Mba, ministre des Mines, du Pétrole, des Hydrocarbures, de l’Energie, des Ressources hydrauliques et de la Promotion des Energies nouvelles, a reçu le 15 septembre le nouveau directeur général de Total Gabon, Jean Philippe Magnan, venu présenter les ambitions de sa compagnie sur le Gabon. Le ministre a ensuite reçu une délégation du secteur minier venue planifier la transition entre la Compagnie des mines d’uranium de Franceville (COMUF) et le bureau Areva Gabon sous la tutelle duquel devraient bientôt être placées les activités d’Areva au Gabon.

Les perspectives de développement des grandes entreprises pétrolières et minières implantées au Gabon étaient au centre des entretiens du 15 septembre dernier au ministère des Mines, du Pétrole, des Hydrocarbures, de l’Energie, des Ressources hydrauliques et de la Promotion des Energie nouvelles.

Le ministre Casimir Oyé Mba a d’abord reçu le nouveau directeur général de la compagnie Total Gabon, Jean Philippe Magnan, qui a pris la tête de la première compagnie pétrolière du pays le 1er septembre dernier. Le nouveau promu est venu présenter ses civilités au premier responsable du secteur pétrolier et lui exposer l’état actuel de l’entreprise.

Jean Philippe Magnan a dévoilé l’ambition de sa compagnie d’augmenter la production sur les champs déjà existants. De même il a explicité les lourds investissements préconisés pour l’exploration en eau profonde. De grands projets qui devront être réalisés de manière scientifique et dans les meilleurs délais.

Le ministre d’Etat s’est ensuite entretenu avec une délégation conduite par Jean François Milian, directeur général de la société Areva Gabon.

"On a eu des autorisations de prospection qui nous ont été octroyées sur lesquelles nous avons fait des travaux en 2007 et en 2008. L’aboutissement des travaux a conduit à l’identification de certains secteurs sur lesquels nous avons demandé des permis de recherche, (…) qui ont été déposées aujourd’hui", a rapporté monsieur Milian.

Cet entretien a également permis au directeur général d’Areva Gabon d’annoncer au ministre "l’ouverture d’un bureau d’Areva Gabon, la filiale directe à 100% du géant nucléaire français".

"Areva, à travers la COMUF et le CEA à l’époque, était active au Gabon depuis 1948, ce qui nous avait permis d’effectuer des recherches et d’identifier en 1953 le champs de Mounana qui a été exploité à partir de 1961" a rappelé le directeur général de la filiale gabonaise d’Areva.

Monsieur Milian était accompagné lors de cette audience de l’administrateur général de la COMUF, Bernard Keiffer, dont les activités passeront bientôt sous la tutelle du bureau Areva Gabon.

"COMUF est une société qui, sur le départ, va cesser ses activités sur le plan juridique et sur le plan des activités qu’elle exerce à Mounana. Elle remplira ses obligations sur le plan de l’état du site et tout naturellement, durant la période de transition où les deux sociétés sont présentes au Gabon, nous avons l’obligation morale d’assister la naissance de la nouvelle société, Areva Gabon", a expliqué monsieur Keiffer.

Ces entretiens avec les nouveaux dirigeants des grandes entreprises minières et pétrolières implantées au Gabon a permis au ministre Oyé Mba de prendre connaissances de nouveaux axes de développement envisagées par ceux-ci et d’établir un contact franc pour la suite de leur coopération.


Gaboneco

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs