Gabon : Les OMD en retard de 4 objectifs à cinq ans de la date butoir

jeudi 1er avril 2010 Société & environnement


Le représentant résident du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Bintou Djibo, a indiqué lors d’un point presse tenu ce 1er avril à Libreville que quatre des huit Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), qui doivent être atteints en 2015 afin de booster le développement des pays pauvres, font du sur place à cinq ans de l’échéance.

C’est pour faire le bilan de cette vaste entreprise de développement et présenter le Rapport mondial sur le développement humain 2009 que le coordonnateur national du Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD), Bintou Djibo, a tenu un point de presse ce 1er avril dans les locaux du PNUD.

S’appuyant sur le bilan du Secrétaire général des Nations unies, Ban-Ki Moon, portant sur la situation actuelle des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), Bintou Djibo indique que « dans la lutte contre la pauvreté et la faim, un certain nombre de pays sont parvenus à des réussites importantes. Les progrès restent toutefois inégaux et si des efforts additionnels ne sont pas fournis, il est probable que de nombreux pays n’atteindront pas plusieurs des objectifs ».

Selon le rapport du Secrétaire général des Nations Unies, quatre seulement des huit objectifs seraient en voie d’être atteint parmi lesquels : la lutte contre le VIH/SIDA, le paludisme et les autres maladies, l’éradication de la pauvreté extrême et de la faim, la promotion de l’égalité des sexes et le renforcement du pouvoir des femmes, la réduction de la mortalité infantile.

A cinq ans de l’échéance la communauté internationale parviendra-t-elle à valider les quatre autres points ? Selon Bintou Djibo « c’est davantage le non respect des engagements, l’absence des ressources inadéquates et surtout un manque de convergence et de responsabilisation des politiques qui expliquent le retard pris dans la réalisation des quatre autres objectifs ».

De toute évidence, il ne sera pas possible d’ici 2015 de rendre universel l’accès à l’éducation primaire, de réduire de ¾ le ratio de mortalité maternelle, de garantir la durabilité de l’environnement et d’asseoir un partenariat global pour le développement. Toutefois, elle invite les Etats à redoubler d’efforts pour matérialiser par des actes concrets l’ensemble des OMD à l’horizon 2015.

Elle a par ailleurs présenté le dernier rapport mondial sur le Développement Humain 2009 dont le thème est « Mobilité et le développement humain », axé sur l’apport de l’immigration dans le développement des nations.

Selon ce rapport, qui tente de sortir la migration des fantasmes des xénophobes pour en faire un levier de développement, l’immigration est une force sur laquelle il faut compter, qui peut contribuer de manière significative au développement humain.

Le rapport indique par ailleurs que le pourcentage des migrations mondiales n’a pas vraiment augmenté depuis 1960, car les barrières politiques et frontalières subsistent et ont même été durcies par de nombreux pays d’accueil, qu’il s’agisse de pays en développement ou développés.

De ce fait, le rapport qui invite les Etats à « lever les barrières » pour faire de la mobilité une enzyme de développement humains, propose aux pays d’ouvrir leurs frontières en donnant à chaque citoyen du monde la capacité de choisir son lieu de résidence, tout en proposant des réformes politiques réalistes à savoir libéraliser et simplifier des procédures permettant aux personnes faiblement qualifiées de chercher du travail à l’étranger, garantir des droits élémentaires aux migrants, réduire les coûts de transaction de la migration, récolter les bénéfices de la mobilité interne et intégrer la mobilité aux stratégies de développement nationales.


Gaboneco

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs