Gabon : Les médecins interrogent la prise en charge des femmes enceintes séropositives

mercredi 23 avril 2008 Société & environnement

Un atelier sur la prise en charge des femmes enceintes séropositives qui tient ses quartiers au Centre des métiers Jean Violas de la commune d’Owendo réunit depuis le 22 avril de nombreux médecins spécialistes de la Prévention de la transmission de la mère à l’enfant (PTME) pour tenter de définir les priorités nationales dans cette prise en charge délicate.

Sida et maternité sont au coeur d’un atelier de réflexion ouvert le 22 avril dernier au Centre des métiers Jean Violas d’Owendo qui réuni des médecins spécialistes des PTME et des membres du Programme national de lutte contre les infections sexuellement transmissibles (PLIST).

Au terme de cet atelier, les participants devraient proposer un document final définissant les priorités en matière de prise en charge des femmes enceintes séropositives.

Cet atelier s’inscrit dans la continuité du séminaire du mois de janvier dernier pour combler les forces et les faiblesses de la prévention de la transmission de la mère à l’enfant (PTME), dans l’optique de la mise en place d’une politique de prise en charge des enfants séropositifs sur l’ensemble du territoire national.

La responsable du PLIST, Noëlle Avome Obame, a déclaré à l’ouverture des travaux que « l’atelier s’inscrit dans le plan d’action de l’Unicef parce que cet organisme appui les activités de prévention de transmission du VIH/Sida de la mère à l’enfant. Depuis 2007, il avait été inscrit une activité d’élaboration d’un document de stratégie nationale en matière de prise en charge des enfants séropositifs. Il s’agit des enfants nés de mère séropositive y compris des enfants infectés par le VIH ».

Ces assises devraient permettre de produire un document normatif pour coordonner les actions de prévention et de prise en charge des femmes séropositives et des enfants atteints par le VIH sur l’ensemble du territoire gabonais.

« Lorsque nous tenons des réunions ou des ateliers sur la prise en charge des femmes enceintes et séropositives, la recommandation centrale était toujours l’organisation au niveau national des activités de prise en charge pédiatrique. C’est à ce titre qu’avec l’appui technique et financier de l’Unicef nous avons pu avoir un consultant qui est venu appuyer ce processus d’élaboration du document de stratégies nationales en matière de prise en charge pédiatrique », a expliqué la responsable du PLIST.

« 90% des enfants reçoivent le virus de leur mère lorsqu’aucune intervention de prévention mère/enfant n’est faite et ces enfants décèdent avant leur premier anniversaire. Cela justifie l’élaboration de ce document de stratégies qui permettra à chaque pédiatre et à chaque personnel de santé qui prend en charge les enfants d’avoir un document de base qui leur servira de guide pour la prise en charge des enfants en pédiatrie au Gabon » a-t-elle ajouté.

L’élaboration de ce document cadre pour l’ensemble du territoire gabonais devrait également permettre au personnel médical de diagnostiquer la séropositivité des femmes enceintes suffisamment tôt pour tenter des actions de prévention prénatales.


gaboneco

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs