Gabon : Les agents des Affaires sociales sur le pied de guerre

mardi 5 mai 2009 Société & environnement


Suite aux résultats stériles de leur récente rencontre avec le chef du gouvernement, les représentants des agents du ministère des Affaires sociales ont déposé ce 4 mai un préavis de grève pour la satisfaction de leurs revendications pour lesquelles les autres départements ministériels ont déjà obtenu gain de cause. Alors que le secteur de la Santé a de nouveau suspendu son service minimum en début de semaine dernière, l’entrée en grève des agents de ce secteur viendrait encore aggravé la situation sanitaire du pays avec la paralysie des centres d’accueil spécialisés sur l’ensemble du territoire national.

Le Syndicat des personnels des Affaires sociales (SYPAS) a emboîté le pas aux grévistes des autres secteurs de l’administration publique en déposant un préavis de grève ce 4 mai aux autorités de tutelle.

Alors que de nombreuses revendications ont déjà été satisfaites par la tutelle, le SYPAS réclame encore notamment la nomination en Conseil des ministres des coordinateurs provinciaux et responsables de structures de base ; la construction de nouveaux centres d’éducation préscolaires sur l’étendue du territoire national ; la réhabilitation de la ferme école ; la mise en place d’un comité de suivi des travaux de construction des infrastructures de ce ministère ; la révision à la hausse des budgets de fonctionnement des structures de base ou encore la formation et l’équipement en informatique des agents.

Les précédentes phases de négociations avaient d’ores et déjà permis l’organisation du concours interne tous les trois ans ; l’aide sociale aux agents ; la ré actualisation du protocole d’accord ; l’organisation de la journée du travailleur social ; le prix du meilleur centre préscolaire ; l’organisation de l’arbre de Noël ; la mise en place d’une caisse de soutien ; l’amélioration du fonctionnement de la commission d’affectation et de mise en stage ; la création de la direction générale du préscolaire ; la révision de l’organigramme du ministère ; l’intégration des partenaires sociaux dans le processus de révision du fichier et lors des paiements des bénéficiaires de l’aide sociale ; l’ouverture d’une bibliothèque au Bas de Gué Gué pour l’ensemble des structures sous tutelle.

Mais ce que les agents réclament avant tout reste l’octroi des avantages sociaux accordés aux autres départements qui sont récemment entrés en grève, notamment l’augmentation de la prime de logement ; l’instauration de la prime aux enseignants ; l’allocation d’une prime de risques aux assistants sociaux et aux éducateurs spécialisés ; la régularisation des situations administratives des agents et la nomination des cadres-maison aux postes techniques.

« Ou l’on donne et on généralise la mesure à tout le monde ou on ne fait rien », a expliqué un membre du SYPAS, fustigeant la naissance tacite d’« un corps de fonctionnaires à plusieurs vitesses ».

« Nous restons disposés et ouverts aux négociations avec la tutelle », a précisé le président du SYPAS, Bernard Nkoume-Essono, avertissant que « si nous entrons en grève, ce sera très grave ; plusieurs secteurs sensibles seront affectés ».

Alors que les personnels de santé ont à nouveau suspendu le service minimum dans les structures de santé du pays en début de semaine dernière, une grève des agents des Affaires sociales paralyserait de surcroît les centres préscolaires, la Fondation Horizons Nouveaux, ou encore les centres d’accueil d’Angondjé ou du Bas de Gué Gué.

Le Premier ministre vient d’annoncer que face à l’embrasement du front social dans de nombreux secteurs de l’administration publique, le gouvernement avait décidé de mettre à plat la situation de tous les agents de l’Etat pour harmoniser leur traitement et prévenir de nouveaux mouvements sociaux dans un contexte de crise économique où la marge d’action de l’Etat devient limitée.


Gaboneco

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs