Gabon : Le Maroc se positionne en partenaire dans les Travaux publics

mercredi 28 mai 2008 Economie

Le Salon international de Casablanca qui a réuni plus de 60 000 professionnels du Bâtiment et des travaux publics (BTP) du 21 au 24 mai dernier dans la capitale économique marocaine, a permis au ministre gabonais délégué aux Travaux publics, Gisèle Laure Eyang Ntoutoume, d’esquisser avec son homologue marocain le cadre d’un accord de partenariat avec le royaume chérifien pour le renforcement des infrastructures publiques au Gabon.

« Le BTP : opportunités et contraintes du présent, enjeux et défis du futur », un thème prometteur pour cette grande rencontre internationale des professionnels du Bâtiments et des travaux publics qui s’est déroulée du 21 au 24 mai dernier à Casablanca, au Maroc, auxquels prenait part le ministre gabonais délégué aux Travaux publics, Gisèle Laure Eyang Ntoutoume.

Cette rencontre qui a drainé près de 60 000 professionnels du secteur autour des enjeux et des défis de développement, aura permis aux différentes représentations de tracer le cadre de partenariats potentiels pour le développement des infrastructures publics dans leurs pays respectifs selon les compétences, les capacités et les spécialités de chacun.

Les experts de ce secteur ont renseigné les opérateurs économiques et représentants des pouvoirs publics sur la gestion des ressources humaines par les entreprises du BTP et ont inciter à la modernisation de l’organisation de ces entreprises avec l’appui des pouvoirs publics.

La représentante gabonaise à cette rencontre, madame Eyang Ntoutoume, a passé en revue les insuffisances de ce secteur au Gabon, notamment le déficit de logements, qui s’accroît de 1500 chaque année, ou encore les insuffisances du réseau routier, dont seulement 13% des routes seraient bitumées.

Cette rencontre vient par ailleurs renforcer l’accord de coopération technique dans le domaine des infrastructures conclu le 26 juin 2006 entre le Royaume chérifien et la République gabonaise pour le transfert de technologies, la gestion rationnelle des infrastructures et le développement de compétences des ressources humaines. Cet accord couvre notamment les routes et autoroutes, les ports, aéroports et voies navigables, les bâtiments et autres équipements publics ainsi que la formation technique.

Cette rencontre devrait pouvoir concrétiser plus activement ce partenariat dont les réalisations se font encore attendre, à l’image du projet de construction de logements dans la capitale gabonaise.

« Je reste convaincue que l’opportunité de notre présence à ce Salon nous permettra de convenir de la date de mise en place de cette structure » a assuré le ministre gabonais délégué aux Travaux publics.


gaboneco

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs