Gabon : La Chine entre dans le capital de Total

samedi 5 avril 2008 Economie

Un fonds public chinois s’est récemment porté acquéreur de 2,8 milliards de dollars, soit plus de 1120 milliards de francs CFA, des parts de Total, qui s’est réjoui du caractère sécuritaire de cette acquisition par un fonds souverain.

La compagnie publique chinoise d’investissement China Investment Corporation (CIC) est entrée dans le capital du groupe Total en se portant acquéreur de 1,6% des parts du groupe pour un montant de 2,8 milliards de dollars US, soit 1120 milliards de francs CFA.

Le fonds public chinois aurait graduellement pris position depuis quelques mois au sein des actionnaires du groupe. Selon le Financial Times, l’administration d’Etat chinoise des changes avait commencé il y a plusieurs mois à réunir une part de 1,6% dans le groupe pétrolier français, estimée à 1,8 milliard d’euros (2,82 milliards de dollars).

La CIC, placée sous la banque centrale chinoise, investirait en général la majeure partie de ses fonds dans des placements à faible rendement mais le Financial Times explique que la chute du dollar l’aurait poussé à diversifier son portefeuille.

Le porte parole de Total a témoigné de la satisfaction du groupe face à cette acquisition d’une part de son capital par un nouveau fonds d’Etat. Elle a expliqué que « les fonds souverains placent leurs liquidités dans des actifs rentables et de long terme. Donc, l’entrée d’un fonds souverain chinois au capital est un message positif pour le groupe ».

Au 31 décembre 2007, le capital du quatrième groupe pétrolier mondial était détenu à 88% par des investisseurs institutionnels (d’Amérique du Nord à 29%, de France à 21%, du Royaume-uni à 14%, du reste de l’Europe à 21% et du reste du monde à 3%). Fin 2006, la part du reste du monde était de seulement 2%. Le capital de Total est aussi détenu à 8% par des actionnaires individuels et à 4% par des salariés, indique le rapport annuel 2007 de Total.

Les principaux actionnaires de Total sont le groupe Bruxelles Lambert et la Compagnie nationale à portefeuille (CNP), détenus tous les deux par le financier belge Albert Frère, qui détiennent ensemble 5,3% du capital.


gaboneco

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs