Gabon : La BID débloque 47 milliards de FCFA pour l’axe routier Akiéni-Okondja

mardi 22 avril 2008 Economie

L’Etat gabonais a contracté un prêt de 47 milliards de francs CFA auprès de la Banque Islamique de développement pour la construction de l’axe routier reliant Akiéni à Okondja, dans le Haut-Ogooué. La signature de l’accord de ce prêt s’est déroulée le 18 avril dernier au palais présidentiel du bord de mer à Libreville en présence du chef de l’Etat gabonais.

Les représentants de la Banque islamique de développement (BID) et de l’Etat gabonais étaient réunis le 18 avril dernier au palais présidentiel de Libreville sous la direction du chef de l’Etat Bongo Ondimba pour la signature d’un contrat de financement de 47 milliards de francs CFA destinés à la construction de l’axe routier reliant les villes d’Akiéni et Okondja, dans la province du Haut Ogooué.

L’accord de prêt stipule que le remboursement devra se faire sur seize années avec quatre années de différés. La participation de l’Etat gabonais dans la réalisation des travaux de construction de cette route sera de 0,05% du coût total des travaux.

Pour la cérémonie de signature du contrat le 18 avril dernier au palais présidentiel de Libreville, la partie gabonaise était représentée par son Premier ministre, Jean Eyeghé Ndong, et le ministre des Finances, Paul Toungui, qui a procédé à la signature de la convention tandis que la Banque islamique de développement (BID) était représentée par le docteur Amadou Boubacar Cissé.

Réunis lors du sommet de l’Organisation de la conférence islamique (OCI), à Dakar en mars dernier, le vice président de la BID, Ahmed Mouhamar Ali, et le chef de l’Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba, avait déposé ce dossier devant le Conseil d’administration de la BID qui avait donné son approbation à ce projet.

Depuis 2005, la BID a déjà investi près de 200 milliards de francs CFA pour la construction des axes routiers reliant Franceville à Kabala en passant par Léconi et celui partant de Koumameyong pour rejoindre Makokou en passant par Ovan. La Banque Islamique de Développement envisage notamment de financer les travaux du nouvel aéroport de Libreville qui devrait être construit à Malibé 2 ainsi que la construction du port en eau profonde de Mayumba.


gaboneco

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs