Gabon : La BDEAC redéploie les voiles de la CNI

mercredi 21 mai 2008 Economie

Le président de la Banque de développements des Etats d’Afrique centrale (BDEAC), Anicet Georges Dologuélé, a procédé le 20 mai dernier à Libreville à la signature d’un accord de prêt et de financement à hauteur de 2,8 milliards de francs CFA pour relancer les activités de la Compagnie nationale de navigation intérieure (CNI). Ces fonds devraient notamment permettre l’acquisition des attelages pour le transport fluvial des produits pétroliers raffinés.

Une manne de 2,8 milliards de francs CFA a été accordée par la Banque de développement des Etats d’Afrique centrale à la Compagnie nationale de navigation intérieure (CNI) le 20 mai dernier à Libreville, soit 30% du programme de réhabilitation de la compagnie.

L’accord de prêt et la convention de financement signés dans la capitale gabonaise par le président de la BDEAC, Anicet Georges Dologuélé, et le directeur général de la CNI, François Oyabi, devrait permettre l’acquisition des équipements navals dédiés notamment au transport fluvial des produits pétroliers raffinés. Les fonds octroyés seront remboursables sur une période de 84 mois.

Cet accord de prêt a été consenti grâce à l’implication du Fonds de solidarité africaine (FSA), organisme public international de garantie regroupant 13 pays membres, qui s’est porté garant pour le remboursement des fonds octroyés par la BDEAC.

La convention de financement, qui représente 30% du programme global de réhabilitation de la compagnie estimé à plus de 9 milliards de francs CFA, permettra la construction de trois attelages constitués de pousseurs et de barges à faible tirant d’eau, compartimentés et équipés de citernes de 500 tonnes.

Ces équipements destinés au transport des produits pétroliers raffinés entre les villes de Port Gentil, la capitale économique du pays, Lambaréné et Ndjolé, devrait par ailleurs permettre de limiter les pénuries de carburant qui touchent régulièrement ces localités.

La relance d’une partie des activités de la CNI dans ces régions enclavées de l’intérieure du pays devrait également favoriser le développement socio économique de ces localités.


gaboneco

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs