Gabon : L’Union nationale perd les sièges de Ntoum et Mulundu

lundi 7 juin 2010 Speciales


Les résultats du scrutin du 6 juin comptant pour les élections législatives partielles ne sont pas encore officiels, mais le plus grand nombre s’accorde déjà sur la défaite de l’Union nationale à Mulundu et Ntoum, les anciens sièges de Paulette Missambo et Casimir Oye Mba.

L’Union nationale (UN) n’aura pas réussi à conserver l’intégralité de ses quatre sièges à l’occasion du scrutin des élections législatives partielles du 6 juin, selon des sources concordantes.

Les résultats officiels ne sont pas encore tombés mais les premières tendances relayées par la première chaine de télévision gabonaise (RTG1) lors de l’émission la grande nuit électorale, cumulées à une déclaration du Premier ministre, Paul Biyoghe Mba, donnent le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) vainqueur dans deux des quatre circonscriptions à conserver.

Dans le département de Mulundu, à Lastourville, l’ancien hiérarque du parti au pouvoir, Paulette Missambo, aurait été largement battue par le candidat PDG et actuel ministre de l’Energie, Régis Immongault. Même scénario à Ntoum, à 40 kilomètres de Libreville, où le candidat PDG et ministre des Mines, Julien Nkoghe Bekale, aurait pris le dessus sur le baron de cette localité, Casimir Oyé.

Mais pour ce premier test grandeur nature avant les législatives générales de 2011, l’UN se console avec deux victoires qui devraient être confirmées par la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP).

André Mba Obame, officiellement 3e de la présidentielle d’août 2009 remporté par Ali Bongo, serait largement en tête dans sa circonscription de Medouneu (Woleu-Ntem) avec plus de 65% des suffrages.

Même son de cloche dans le 2e arrondissement de Libreville où l’ancien Premier ministre, Jean Eyéghé Ndong, candidat de l’UN remporterait plus de 70% des voix face à Paul Mba Abessole du Rassemblement pour le Gabon (RPG).

Si ces résultats étaient confirmés, certaines sources rapportent que l’UN pourrait déposer un recours pour le siège de Ntoum où le il dénonce une fraude massive orchestrée par le parti au pouvoir. Ils avancent notamment que les observateurs auraient noté des bourrages d’urnes et des pièces d’identités délivrées par le commissariat de Ntoum, alors que celui ci n’existe pas.

Sur le siège de Bendjé enfin, dans l’Ogooué Maritime, le candidat PDG, Charles Otando, aurait remporté l’élection sans surprises, sans adversaires majeurs en lice.

L’issue de ces législatives ne devrait toutefois pas changer les rapports de force au Parlement puisque le PDG y détient la majorité absolue avec 83 des 120 sièges de l’Assemblée nationale, et 75 des 102 sièges du Sénat.


Gaboneco

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs