Gabon : L’exaspération des rodomontades d’infosgabon

vendredi 8 octobre 2010 Speciales


Voulant absolument nous trainer dans la fange, le site infosgabon s’est permis une extrapolation de nos écrits concernant les roquettes découvertes à Oyem. Donneur de leçons et tireur embusqué s’il en est sur l’Internet gabonais, infosgabon s’est livré, pour nous malmener, au plagiat des lecteurs qui réagissent sur notre site. La démonstration. Parce que les rédacteurs d’infosgabon prennent plaisir à flageller les confères avec entrain.

Depuis la mise au grand jour des écrits de Télesphore Obame Ngomo intitulés « Les conditions du coup d’état sont effectives au Gabon », Gaboneco a fait l’objet de maintes attaques et injures. Tout y est passé. Et tout reste à venir, nous a-t-on promis. Au sujet des écrits sus cités, nous avons même été accusés de plagiat par sieur Obame Ngomo à travers le site infosgabon.com, sans pour autant que la définition de ce vocable n’en reflète la véracité.

Une piteuse pratique se développe sur la toile gabonaise. Elle consiste à passer dans les alambics de la mauvaise foi, du positionnement politique opportuniste et du zèle irrévérencieux, les écrits de certains journalistes ou de certains sites Internet, dès qu’ils ne sont pas compréhensibles par ceux qui se sont autoproclamés cerbères sinon Ayatollahs de "L’Emergence". Le président Ali Bongo n’a pourtant jamais demandé cela. Jusqu’à preuve du contraire, il n’a accrédité aucun va-t-en-guerre de la plume. Tout récemment, c’est le journaliste Abel Mimongo du quotidien "L’union" qui a été passé au Moulinex des exégètes de chambre que sont les rédacteurs du site infosgabon.com. Ceux-là mêmes qui, le 30 septembre dernier, se sont livrés à un ignominieux sophisme sous-tendu par un plagiat exacerbant, à travers un article intitulé « Gabon/Coup d’Etat : Mba Obame défendu par Gaboneco ».

Nous ne combattons aucun bord politique du Gabon. De même que nous ne faisons la promotion d’aucun d’eux. Nous tentons de faire notre travail en respectant, autant que faire se peut, les principes directeurs du métier. Nous nous contrefichons du boucan des "vuvuzeleurs" patentés et des cerbères ou l’Ayatollahs autoproclamés. C’est pourquoi, nous n’avons jusqu’ici jamais fait écho des attaques dont nous sommes souvent l’objet. Mais, nous ne pouvons nous empêcher de rire aux éclats lorsque la prose des donneurs de leçons est un vil plagiat des écrits des lecteurs de Gaboneco ainsi qu’il en a été le cas concernant l’article « Gabon/Coup d’Etat : Mba Obame défendu par Gaboneco ».

Spectacle de plagiat par des donneurs de leçons

L’article « Gabon/Coup d’Etat : Mba Obame défendu par Gaboneco » est donc truffé de passages volés aux lecteurs de Gaboneco ayant réagis à l’article « Gabon : L’explication du ministère de la Défense sur les roquettes d’Oyem » ( http://gaboneco.com/show_article.php?IDActu=19922 ). Comparez par vous-mêmes dans les morceaux choisis ci-après. Encore que les commentaires ont souvent été entremêlés pour brouiller les pistes. Une relecture des réactions de l’article de Gaboneco en fera foi.

On lit sur infosgabon :

En plus, pourquoi présumer que ces munitions pourraient impliquer Mba Obame ? Pendant qu’une enquête était en cours ? Qui ment dans cette affaire ? Les autorités locales qui ont rapporté la nouvelle au ministre de tutelle ? Ou le ministre de la Défense lui-même ? Ou encore, les journaux ? Comment expliquer qu’une entreprise même se permettrait d’effectuer des travaux sur un terrain militaire ? Comment un particulier offrirait gracieusement un terrain à l’armée ? Au nom de qui et de quoi ? Comment expliquer qu’un terrain acheté par l’armée pour servir de champ de tir puisse, à 4 km d’Oyem, être transformé en carrière exploitée par une entreprise à l’insu des militaires ? Y-a-t-il eu négligence de la part des personnels militaires de la région militaire d’Oyem et probablement collusion avec l’entreprise pour autoriser l’exploitation de la carrière ?

Un lecteur de Gaboneco a écrit :

Le 23-09-2010 à 16:19 par Living12

« Qui ment dans cette affaire ? Les autorités locales qui ont rapporté la nouvelle au ministre de tutelle ? Ou le ministre de la défense lui-même ? Ou encore, les journaux ? Comme cela, une entreprise même se permettrait d’effectuer des travaux sur un terrain militaire ? Comme cela, un particulier offrirait gracieusement un terrain à l’armée ? Au nom de qui ? De quoi ? »

Un lecteur de Gaboneco a également écrit :

le 22-09-2010 à 22:03 par Le Fils de l’Homme
« Comment expliquer qu’un terrain acheté par l’armée pour servir de champ de tir puisse, à 4 km d’Oyem, être transformé en carrière exploitée par une entreprise à l’insu des personnels militaires de la Région militaire installée à Oyem ? Il faut admettre qu’il y a eu négligence de la part des personnels militaires de la région militaire d’Oyem et probablement collusion avec l’entreprise pour autoriser l’exploitation de la carrière (…) »

On lit sur infosgabon :

Le gouvernement n’a pas réagi lorsque Gaboneco en avait parlé en livrant une version quasi-identique. Il a plutôt réagi à la suite de l’article de l’Union. Que dit donc le gouvernement de l’article de l’Union qui a implicitement mis en cause l’opposition ? Pourquoi l’Union a-t-il donné une telle version ? On sait que dans le Woleu-Ntem il y a le secrétaire général de la Présidence, et le très émergent ministre des Sports qui estiment que c’est leur basse cour et que Mba Obame leur fait de l’ombre. Pourquoi alors que Gaboneco avait déjà livré toute la vérité sur le sujet, est-on revenu dessus.

Un lecteur de Gaboneco a écrit :

Le 23-09-2010 à 11:48 par Alain Bernard Accrombessi

Dont acte chère Angélique ! Mais alors que dit le gouvernement de la version de l’Union, qui a implicitement mis en cause l’opposition ? Le gouvernement n’a jamais réagi lorsque Gaboneco en avait parlé en livrant une version quasi-identique. Il a plutôt réagi à la suite de l’article de l’Union. Que dit donc le gouvernement de l’article de l’Union ? Pourquoi l’Union a-t-il donné une telle version ? On sait que dans le Woleu-Ntem il ya Engongah Owono, Secrétaire général de la présidence, et le très émergent ministre des Sports, René Ndemezo’, qui estiment que c’est leur basse cour et que MBa Obame leur fait de l’ombre. Pourquoi alors que Gaboneco avait déjà livré toute la vérité sur le sujet, est-on revenu dessus. Tout ça pue l’intrigue à plein nez, une intrigue signée Ndemezo’ ou Engongah. Il faut que le gouvernement recherche les inspirateurs de l’article de l’Union s’il veut être crédible.... »

On lit sur infosgabon :

Au vu de ce qui est relaté, l’opinion s’interroge sur le mobile de l’article de Gaboneco avec prise de position pour défendre Mba Obame. Une machination doit être derrière, estiment plusieurs observateurs.

Tout ça pue l’intrigue à plein nez. Le gouvernement devrait rechercher les inspirateurs de cet article publié par Gaboneco s’il veut être crédible…

Un lecteur de Gaboneco a écrit :

Le 23-09-2010 à 11:48 par Alain Bernard Accrombessi
« Un peu de cohérence !
Tout ça pue l’intrigue à plein nez, une intrigue signée Ndemezo’ ou Engongah. Il faut que le gouvernement recherche les inspirateurs de l’article de l’Union s’il veut être crédible.... »

Alors ?!

Ceux qui donnent des leçons aux autres devraient faire attention par deux fois. Il n’arrivera jamais à Gaboneco d’user de ces procédés abjects. Les mêmes donneurs de leçons ne publient jamais les réactions que nous envoyons sur leur site à chaque fois qu’ils ont tenté de nous trainer dans la fange et les immondices. C’est pourquoi nous avons usé de nos propres colonnes pour cette démonstration. Et, des exemples de plagiat, de diffamations, d’affirmations gratuites venant de nos Ayatollahs, il nous en reste. Qui en voudra en aura.



Gaboneco

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs