Gabon : Johannesbourg dans le viseur des Panthères

lundi 2 novembre 2009 Speciales


A moins de deux semaines de la dernière journée des éliminatoires combinées CAN/Mondial 2010 le 14 novembre prochain, la sélection gabonaise est certainement la plus sereine du « groupe de la mort ». Galvanisée par sa qualification pour la CAN, les Panthères pourront jouer à fond à Lomé contre les Eperviers du Togo pour conserver une chance d’aller à leur première Coupe du Monde.

Ce sera quitte ou double à Lomé pour les Panthères du Gabon, d’ores et déjà qualifiées pour Luanda en janvier prochain, et qui bénéficient pour la première fois d’une réelle possibilité de décrocher un carton pour Johannesbourg en juin prochain.

Pour la dernière journée des éliminatoires combinées CAN/Mondial le 14 novembre prochain, les hommes d’Alain Giresse partiront défier les Eperviers du Togo le coeur léger, avec un palmarès de 5 victoires et 4 nuls sur les neuf dernières rencontres entre les deux équipes.

Après le 3-0 à contre Maroc le 10 octobre dernier à Libreville leur ouvrant les portes de Luanda pour la CAN de janvier prochain, la sélection gabonaise peut « maintenant jouer [son] dernier match à 100% », explique Paul Kessany, le milieu de terrain des Panthères.

« Le Gabon est la seule équipe à ne pas avoir de pression pour la dernière journée », affirme-t-il. En effet, le Maroc devra tout faire à Rabat pour ne pas être le grand perdant de ces éliminatoires, contre un Cameroun qui n’a pas le droit à l’erreur pour décrocher son ticket du Mondial. Le Togo, mondialiste en 2006, a rater le train cette année et ne joue plus que sa qualification à la CAN.

Pour partir à Johannesbourg, les Panthères doivent non seulement gagner le Togo, mais aussi compter sur une défaite des Camerounais le 14 novembre à Rabat. Une équation compliquée, mais qui ne désespère pas le onze gabonais, qui surfe sur une vague de succès depuis le début des éliminatoires combinées CAN/Mondial 2010.

« Janvier c’est bien mais nous on veut juin ! », lance Rodrigue Moundounga, latéral gauche de la sélection nationale.

Une détermination à toute épreuve que s’est découvert cette année la sélection gabonaise, emmenée par l’ancien international français, Alain Giresse, qui semble être parvenu à forger une identité et des bases techniques viables à l’équipe gabonaise depuis son arrivée aux commandes en 2006.

Parties du fin fond du classement FIFA, les Panthères ont gagné des places régulièrement depuis septembre 2007, atteignant la 30e position mondiale en juillet 2009, parallèlement que la 3e place au classement africain, un record absolu pour le Gabon.


gaboneco

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs