Gabon : Haro sur la vente illicite des médicaments

lundi 7 juin 2010 Société & environnement


L’Inspection générale de la santé (IGPS), en partenariat avec l’Ordre des médecins et des pharmaciens, a décidé de resserrer l’étau autour des irrégularités qui entachent les métiers de la santé, notamment la vente illicite des médicaments.

« Aujourd’hui, tout le monde doit être aux normes », a martelé le directeur général de l’Inspection générale de la Santé (IGPS), Stéphane Ilokho, au terme d’une réunion de concertation à Libreville le 7 juin avec l’Ordre des médecins et celui des pharmaciens.

Au cours de cette réunion, il s’agissait pour les participants de cerner les d’irrégularités qui minent les métiers de la santé et de trouver les voies et moyens pour s’en débarrasser. Il ressort notamment de cette concertation que l’IGPS devrait mener une campagne de traque contre les pharmaciens de la rue.

« Aujourd’hui, tout le monde doit être aux normes et nous devons valider ces normes autour d’un atelier qui sera présidé par madame le ministre de la Santé, puisque cela constitue l’un des points de revendication du syndicat des pharmaciens », a indiqué Stéphane Ilokho.

« La norme c’est tout ! Vous n’êtes pas pharmacien, vous ne vendez pas de médicaments ; vous n’êtes pas médecin, vous ne soignez pas, vous ne consultez pas ; vous n’êtes pas infirmier vous ne faites pas une injection », a-t-il poursuivi.

Dans leur cahier des charges, le syndicat des pharmaciens estimait en effet que les Pouvoirs publics cautionnaient le fléau des « médicaments de la rue » en acceptant des vendeurs le versement d’une taxe prélevée par les services municipaux.

« Je crois qu’on attendait ça. C’est nous qui avons sollicité en quelque sorte tout ça. Nous sommes bien heureux que l’équipe actuelle prenne en considération nos propositions et nous entendons travailler ensemble », a indiqué pour sa part le président de l’association des établissements privés de santé du Gabon, le docteur Théophile Ogowet.


Gaboneco

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs