Gabon : Eyeghé Ndong demande de la patience aux personnes handicapées

samedi 6 septembre 2008 Société & environnement

Le Premier ministre gabonais, Jean Eyeghé Ndong, a reçu le 4 septembre une délégation de l’Organisation des personnes handicapées du Gabon (OPH), suite aux revendications sociales de cette frange de la population. Au terme de la séance, le chef du gouvernement a assuré les responsables de l’OPH de la prise en compte de leur cahier des charges. Il leur a demandé de la patience pour la mise en place d’un plan d’intégration et de prise en charge adapté pour satisfaire leurs revendications.

Les responsables de l’Organisation des handicapées du Gabon (OPH) ont été reçus le 4 septembre par le chef du gouvernement pour aborder avec lui les problèmes d’assistance et d’intégration de cette frange de la population gabonaise, qui s’était récemment insurgée face à l’inefficience des politiques gouvernementales en la matière.
Conduite par son président, Julien Nyaré, la délégation de l’OPH, a surtout insisté sur les revendications des personnes handicapées, incluses dans le cahier des charges déposé sur la table du gouvernement depuis plus de trois mois.
« Nous voulons voir améliorer la qualité de la prise en charge des personnes handicapées, de nos conditions de vie et de la subvention annuelle octroyée par l’Etat » a rapporté le porte-parole de la délégation
Le Premier ministre, Jean Eyeghé Ndong, a rassuré la délégation d’une issue favorable du dossier en concédant que ces « revendications sont fondées » avant d’assurer qu’« elles trouveront des solutions par le gouvernement dont j’ai la mission de conduire ».
Pour permettre au ministère des Affaires sociales de réviser sa politique d’assistance et d’intégration sociale des personnes handicapées, le chef du gouvernement gabonais a exhorté ses interlocuteurs au calme et à la patience.
Il y a deux mois, les personnes handicapées avaient envahi les locaux du ministère des affaires sociales, réclamant les tricycles promis par le gouvernement. Un nombre important n’avait rien reçu lors des précédentes distributions, par le ministère de tutelle.
La ministre des Affaires sociales, maître Denise Mekam’ne, avait été sévèrement interpellée le 3 juillet dernier par l’OPH Gabon qui réclamait l’octroi effectif du matériel et des financements promis. Un sit-in avait été organisé durant deux jours devant les locaux du ministère pour attirer l’attention de l’opinion publique et des autorités compétentes sur la situation de ces personnes handicapées à Libreville.
Une importante dotation de matériel orthopédique avait été promise par la tutelle aux responsables de l’OPH Gabon, dont une partie avait été remise aux ayants droits le 11 juin dernier à Libreville. Si les chiffres annoncés prévoyaient suffisamment de fauteuils roulants et de tricycles pour toutes personnes handicapées de la province de l’Estuaire, moins d’une vingtaine en aurait bénéficié.


Gaboneco

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs