Gabon : Deux jeunes gabonais placés sous mandat de dépôt pour détention de cannabis

mercredi 7 mars 2012 Speciales

Deux jeunes gabonais sans emploi interpellés samedi dernier à Mouila par les éléments de l’Antenne provinciale de Lutte anti-drogue de la Ngounié pour détention de deux ballots et demi, neuf joints de cannabis ainsi qu’un comprimé de valium.

Yannick Mbadinga Mihindou, 25 ans, domicilié dans la zone du PK 0 au quartier Dourouni dans le premier arrondissement de la commune de Mouila et Thierry Maganza Mouendou, 33 ans, résidant à Moabi (chef-lieu du département de la Douigny), ont été présentés mercredi devant le procureur de la République près le tribunal de première instance de Mouila, puis placés sous mandat de dépôt, pour méditer sur leur sort.
Suite à une probable vente de cannabis à Mouila par deux jeunes garçons, les éléments de l’Office central de lutte anti-drogue (Oclad) ne se sont pas fait prier pour se déployer sur le terrain vers la zone indiquée par leur indic. Ce travail mené avec dextérité les a conduits vers Yannick Mbadinga Mihindou, et Thierry Maganza Mouendou, suivi de leur interpellation le jour suivant.
Thierry Maganza Mouendou, le plus âgé, est venu de Moabi aux environs de 2 heures du matin ce même jour pour écouler le cannabis à Mouila avec deux ballots et des joints de ce même produit. Son acolyte Mbadinga Mihindou, fumeur du produit prohibé était, lui, chargé de trouver de potentiels clients pour cette “marchandise’’ estimée à plus de 60 000 FCFA. Après donc les signalements, les deux compères ont été interpellés au niveau du carrefour dit ‘’Paul du Chaillu’’, du nom d’un ancien établissement secondaire privé laïc, qui a changé de site.
A la suite de leurs déclarations et en accord avec le Parquet de Mouila, le service de l’Antenne provinciale de l’Oclad a effectué un voyage sur Tchibanga, la capitale provinciale de la Nyanga lundi. Aussi, avec la précieuse collaboration de l’Antenne sœur de cette localité, le présumé dealer, Arnaud de nationalité congolaise, a été interpellé à son tour avec six ballots de cannabis. “Mais par respect des principes de compétence territoriale, a décliné un officier de Mouila, l’Antenne Oclad de Tchibanga s’est chargée d’approfondir l’enquête’’.
En s’expliquant devant la presse, Maganza Mouendou qui ne fume plus depuis près d’un an, a indiqué que “j’ai repris avec ce trafic de vente depuis bientôt trois mois, parce que je suis malade (silence) ; bon, je crois que c’est à cause d’un défaut de moyens, j’ai beaucoup de peine à me trouver de l’argent en ce moment’’, reconnaissant par ailleurs que ce commerce est illicite. Il a sollicité les services de Yannick, son cousin (neveu à son père) pour lui trouver un client à Mouila. Par rapport à la présence du valium trouvé sur lui, il a déclaré souffrir d’une dysenterie accompagnée de la fatigue.
Cependant, conscients que la lutte contre le trafic de cannabis dans le sud du Gabon est un combat de tous les instants, les agents de l’Oclad disent mettre toute leur énergie en action pour juguler autant qu’ils le peuvent, ce phénomène, à l’origine entre autres de toute forme de criminalité. De même, ils comptent sur le soutien ferme de leur hiérarchie pour garantir la sécurité des personnes et des biens.
Thierry Maganza Mouendou et Yannick Mbadinga Mihindou ont été placés en mandat de dépôt à la prison centrale de Mouila mercredi dans l’après-midi.

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs