Gabon/Culture : Interview exclusive de Moon l’artiste futuriste aux multiples talents !

mardi 1er mars 2011 Speciales


A peine l’exposition « Humanix » terminée, Moon, artiste peintre gabonaise, est déjà en quête de nouvelles inspirations. Prochain projet en vue, une exposition de photos en noir et blanc et une suite traditionnelle à l’exposition « Humanix ». La jeune femme a accordé une interview à votre site Gaboneco.com

Durant une période d’un peu plus d’un mois, Moon, a exposé ses œuvres « Humanix », au Centre Culturel Français de Libreville. Une exposition qui mettait en scène une alliance entre la froideur d’un être à l’apparence humaine dénommé « Humanix », et son environnement futuriste. Une sorte de robot ayant dépassé son créateur.

Moon, après votre première exposition qui s’est déroulée du 18 Janvier au 28 Février dernier, au Centre Culturel Français Saint-Exupéry, qu’avez-vous retenu de cette expérience ?

L’étonnement du public, la surprise d’un public par rapport au grillage dans lequel sont faits les « Humanix ». Ils ont trouvé ça assez original, voilà !

Les « Humanix », des êtres assez particuliers…Vous nous en parlez ?

Les « Humanix », ont en fait été créés par l’homme qui s’ennuyait. Un homme qui ne se complaisait plus dans le rôle de jouet ou de compagnon. En fait, ils se sont libérés de l’emprise humaine et ils sont même devenus plus intelligents que leur créateur…Ils nous côtoient et nous maintenant, on est craintif ! Sinon, ils sont gentils !

Ce qui surprend dans ces œuvres, c’est déjà la matière dans laquelle elles sont faites comme vous le mentionnez : du grillage. Pourquoi ce choix ?

Le grillage déjà parce que ce ne sont pas des êtres de chair et de sang. On pense alors à l’industriel. Ils ont été fabriqués ces êtres. Et puis il y a le fait qu’ils ne sont pas finis, ils ne sont pas encore prêts ! Ils sont translucides, transparents comme ces personnages qui accueillaient le public du haut de la baie vitrée du CCF durant l’exposition. Pourquoi du fer ? Parce que le fer est froid, il est gris comme ces êtres qui n’ont pas de cœur, qui n’ont pas de sang, qui n’ont pas de sentiments humains.

Pourquoi du sable, du charbon dans vos créations ?

Parce que on n’est un peu loin de la nature en fait, et on est un peu dans les temps futurs. On fabrique déjà des robots mais des gens qui nous ressemblent et qui peuvent nous dépasser, ce n’est pas pour aujourd’hui, c’est dans un futur très lointain alors j’envisageais que si on va dans le sens de tout détruire, couper des arbres, il n’y aura plus vraiment de végétation, de verdure. Il ne restera plus que du sable, peut-être du béton, des cailloux, des roches…Notre monde n’est plus qu’un passé que l’on retrouve en petite bribe dans des peintures.

Cette idée du futur, pourquoi ?

Nous avançons tous, nous ne sommes plus dans des « étudis », ce sont des cases de Pygmées, on est maintenant dans des maisons en dur, c’est pourquoi ça fait un peu sciences fiction mais tout en gardant ce présent dans lequel nous vivons. Il y aura une suite de « Humanix », mais qui sera cette fois-ci plus culturelle avec des personnages de nos rites traditionnels en fer.

Et pour terminer Moon, quels sont vos projets dans l’immédiat après ces deux expositions « Gabon, Ma terre, Mon futur » et « Humanix » ?

Une exposition photo, après avoir acheté cet appareil photo dont j’ai toujours rêvé. J’ai pu vendre des tableaux durant l’exposition « Gabon, Ma terre, Mon futur ». Donc, je ferais des photos, ce sera surprenant, ce sera plus humain ! Merci !


Gaboneco

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs