Gabon : Bongo Ondimba au Japon pour la TICAD IV

mardi 27 mai 2008 Economie

Le président gabonais s’est envolé le 25 mai pour Yokohama, au Japon, où il prendra part au 4ème Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement en Afrique (TICAD IV), du 28 au 30 mai 2008. Le Japon qui réserve 40 % de son aide publique au développement (APD) aux pays africains dans le cadre du TICAD entend doubler, avec TICAD IV, le volume de ses investissements en Afrique en 2012.

Le président gabonais a quitté Libreville le 25 mai pour la capitale japonaise où il rejoindra la ville de Yokohama pour participer, du 28 au 30 mai, à la quatrième conférence internationale de Tokyo sur le développement en Afrique(TICAD IV).

Plate forme de coopération entre le Japon et l’Afrique, le TICAD est une initiative qui vise à mobiliser l’aide au développement du continent. Elle se propose d’enrichir l’assistance mise à la disposition des pays africains pour accélérer leur croissance économique, réaliser les Objectifs du millénaire (OMD) pour le continent noir, consolider la paix et la démocratie, garantir la sécurité humaine et traiter de l’épineuse question de l’impact des changements climatiques sur la croissance en Afrique.

Le thème de la TICAD IV « Vers une Afrique qui gagne, un continent d’espoirs et d’opportunités », souligne assez bien l’objectif des travaux qui s’ouvrent dans deux jours à Yokohama.

Selon les hauts responsables du ministère des affaires étrangères du Japon, le Japon qui, jusqu’alors consacre 1,7 milliard de dollars US d’Investissements étrangers directs (IDE) pour l’Afrique, entend porter cette enveloppe à 3,4 MD US en 2012.

"Il s’agit actuellement d’un changement de concentration vers l’Afrique, et le Japon réserve 40 % du volume de son Aide publique au développement (APD) aux pays africains dans le cadre du TICAD non seulement en matière d’appropriation de projets de développement, mais aussi en termes de partenariat", soulignent les mêmes sources.

Les potentialités et opportunités que recèle l’Afrique sont autant d’atouts à mettre à profit pour relancer la croissance économique mondiale, et il ne saurait y avoir de croissance soutenue à l’échelle planétaire sans le développement de l’Afrique, estiment les organisateurs de la quatrième Conférence internationale de Tokyo sur le développement en Afrique.

La TICAD IV sera marquée par une large participation de chefs d’Etat et de gouvernement, de hauts responsables et représentants de 53 pays africains, qui s’appliqueront à construire une coopération gagnant-gagnant avec le Japon qui se met résolument sur les traces de la Chine pour se construire un destin africain.


gaboneco

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs