Gabon : 75 millions FCFA du FNUAP pour lutter contre la mortalité maternelle et le Sida

jeudi 25 février 2010 Speciales


Une dotation en équipements médicaux, matériels obstétriques et préservatifs d’une valeur globale de 75 millions de francs CFA a été remis ce 25 février au ministère de la Santé par le représentant du Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), David Lawson. Cette dotation s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la mortalité maternelle et le Sida par l’équipement des structures sanitaires provinciales.

Le représentant national du Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), David Lawson, a procédé ce 25 février à la remise officielle au ministère de la Santé d’un important don de préservatifs, d’équipements médicaux et matériels obstétriques.

D’une valeur globale de 75 millions de francs CFA, cette dotation destinée à la prévention contre le VIH/sida vise à renforcer les capacités de structures sanitaires de Mandji, Mimongo, Mouila, Lébamba, Ndendé dans le Sud ou encore Cocobeach.

Dans le cadre de son mandat qui couvre la santé de la reproduction, le genre et les questions liées à la population et au développement, « la réduction de la mortalité maternelle, la réduction du taux de prévalence du VIH/sida et la promotion des droits et la place des femmes sont les priorités du FNUAP au Gabon », explique le représentant du FNUAP.

« Nos efforts en matière de renforcement des capacités humaines et techniques des structures de santé au Gabon visent à améliorer la santé maternelle et le bien-être des populations gabonaises. Ils nous permis d’augmenter le nombre et la qualité des consultations prénatales pour les femmes enceintes, le dépistage du VIH, et d’améliorer l’accès des femmes à la planification familiale », poursuit-il.

David Lawson a indiqué que la FNUAP intensifiera son action dans les mois qui suivent à travers les axes ci-après : poursuivre le renforcement des capacités nationales des personnels de santé, notamment les sages-femmes, y compris par la fonction et le recyclage in situ ; intensifier les actions en faveur du repositionnement de la planification familiale au cœur des stratégies d’amélioration de la santé de la reproduction ou encore développer un plan d’action stratégique contre les fistules obstétriques et un programme d’action visant à traiter rapidement les femmes infectées.

Accroître la mobilisation des ressources financières nationales et internationales pour la santé, et la santé maternelle et néonatale en particulier, renforcer les capacités nationales en matière de collecte de données sanitaires, y compris renforcer l’appui financier à l’Enquête démographique de santé en 2010 ou encore mener une réflexion d’ensemble sur la production, la gestion, la rétention et la motivation des ressources humaines en charge de la santé maternelle et néonatale, hors des principaux centres urbains, figurent également dans le plan du FNUAP.

Entre 2008 et 2009, l’organisation onusienne s’était déjà illustrée en offrant au gouvernement pour plus de 500 millions de francs CFA d’équipements et matériels médicaux et chirurgicaux et produits préventifs des MST.

Au Gabon, le taux de mortalité infantile demeure très élevé avec près de 600 décès maternels pour 100 000 naissances. L’appui du FNUAP doit aider le gouvernement à atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) 5 et 6, respectivement la réduction de la mortalité maternelle et le taux de prévalence du VIH/sida.


Gaboneco

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs