Football/sélection nationale : Raphaël-Nicodème Nzamba Nzamba, bien dans ses habits de DTN !

lundi 27 mai 2019 Sport


La nouvelle qui a de quoi ne pas surprendre devrait être de nature à satisfaire tous les férus de football qui semblaient l’attendre en tête desquels ceux qui ont suivi la carrière du sexagénaire faisant toujours jeune et athlétique ou entendu parler de l’homme, de ses aptitudes, de son œuvre et de son caractère. Ce chrétien- pratiquant adepte de la rigueur, de l’excellence, de l’abnégation et de la justice, a en effet tous les atouts que requiert la fonction de Directeur Technique National (DTN). Le fait qu’il soit un cadre local démontre également à suffisance que le gouvernement gabonais n’a pas investi pour rien, lui, grâce auquel ce fonctionnaire à la retraite a pu se former à l’intérieur et à l’extérieur du pays, notamment en France et au Cameroun.

Ce Professeur certifié d’Éducation Physique et Sportive qui a tour-à- tour suivi les cours de l’Institut national des Sports de Libreville (INS) et de l’Institut national des Sports de Yaoundé (Cameroun), parcours sanctionné par un Certificat d’aptitude au professorat de l’Enseignement secondaire, ne passe pas inaperçu quoiqu’il affiche sobre. Titulaire de la Licence A de la Confédération africaine de football (CAF), il est diplômé de troisième degré de la Fédération française de football (FFF), distinction obtenue à Vichy (France), et également instructeur d’élite CAF.

Sa carrière, Raphael-Nicodème Nzamba Nzamba l’a menée sur le banc de la sélection nationale de football, les Panthères, aux côtés d’Alain Giresse après avoir été le coach de plusieurs équipes dont celles participant au championnat d’élite gabonais depuis les années 80. C’est sous sa conduite que CAPO, l’équipe du Lycée Technique National Omar Bongo où il débuta sa carrière d’enseignant, regorgeant de talents à l’instar des Samuel Raouto, Taty Constant et Bitougat Fondoko, se qualifia pour la première et unique fois de son histoire à une coupe d’Afrique. On retiendra de lui quelques aménagements qui ont servi à la sélection nationale de l’époque quand il muta par exemple l’avant centre Taty Constant parce que constatant qu’il devait désormais être placé en rude concurrence avec celui qui devint le titulaire du poste, Michel Minko, au poste de libéro qu’il occupa d’ailleurs avec brio des années durant.

Autre grande caractéristique de cet entraîneur qui comptait parmi les plus jeunes de cette époque, l’esprit qu’il su insuffler à ses poulains à qui il recommandait sans cesse de travailler consciencieusement et de veiller comme lui d’ailleurs à leur hygiène de vie, aspect sur lequel il a toujours insisté, comme il le fit plus que bien avec le gardien Carlos Igambas à qui il imposait dans la cité où ils cohabitaient des séances d’entraînement particulières non seulement pour le mettre en confiance, mais aussi pour lui signifier la considération qu’il avait pour lui et lui donner donc le goût de l’effort, ce qui lui permis sans tracasseries de se voir confier des années plus tard les cages de la prestigieuse équipe portgentillaise de Pétrosport. L’utilisation à bon escient des ressources humaines dont il disposait a fait qu’il soit vite remarqué sur la place de Libreville d’abord, dans le Gabon ensuite.

Au point que des demandes pleuvaient de partout. De nombreux clubs envoyant à son domicile des émissaires, négocier avec lui pour qu’il accepte le vœu de leurs dirigeants de l’avoir comme entraîneur. En dépit du choix qui était parfois difficile, il préférait à la facilité, la prise en mains d’équipes jeunes auxquelles il pouvait apporter ainsi qu’il l’avait appris sa touche et se faire remarquer davantage. C’est ainsi qu’années après années, il sera vu sur le banc de l’OPRAG, club de l’Office des Ports et Rades du Gabon, de celui de la société d’Énergie et d’Eau du Gabon (SEEG), NDELLA ENERGIE, où il n’accordait pas ses violons avec l’un des dirigeants, feu Louanga Baratte, qui s’opposait à sa décision de faire jouer au poste de milieu de terrain tournant (10), et pourtant l’histoire lui donnera plus tard raison, Guy Anotho qui ira par la suite, bienheureusement pour lui, briller audit poste dans la formation de la Société Gabonaise de Raffinage, SOGARA, à Port-Gentil et fera partie de la crème du football gabonais de son époque en revêtant le statut d’international plusieurs fois.

On aurait dit une activité sacerdotale !

Avec l’équipe sponsorisée par les Ciments du Gabon, CIMENT SPORT, Raphael-Nicodème Nzamba Nzamba remporta trois années consécutivement le championnat de deuxième division de l’Estuaire, même si les dirigeants ne voulurent jamais accepter que le club accédât en première division pour des raisons de convenance personnelle, sur le banc de l’Athlétic Club Ayina de Libreville (ACAL) où il fera naître des révélations tel le défunt Guy Mbina qu’il prédestinait déjà à une brillante carrière internationale, l’on peut affirmer qu’il sera hissé au top niveau en tutoyant sur le terrain les meilleurs clubs de l’élite dont il battait certains sans surprise, la préparation étant jugée optimale. En tant qu’entraîneur d’URA 235, équipe de la défunte Compagnie minière de l’Ogooué (COMUF) dans la ville de Mounana dans la province du Haut-Ogooué, il remporta plus d’une fois le championnat provincial, avant d’être affecté comme Inspecteur de la Jeunesse et des Sports à Tchibanga dans la Nyanga où il lui fut confié la responsabilité « historique » de coacher Munadji 76 (il en fut un des sociétaires dans les années 70) d’où sortit un certain Prismaël Maissa qui vint plus tard rejoindre les rangs des internationaux gabonais et de finir dans le Haut-Ogooué à nouveau, mais cette fois à Bongoville où il dirigea le club de la ville participant au championnat de première division professionnelle.

A ses poulains, il imprima un style de jeu s’adaptant aux nouvelles exigences et au style moderne, caractérisé par une mobilité et un déploiement rationnel sur le terrain des athlètes qui étaient formés pour se relayer les 90 minutes que durait le match. Autant dire une carrière bien remplie au service de la formation de la jeunesse de son pays, une tâche qui n’a pas cessé de le passionner, en témoigne sa présence toujours effective là où se déroule une compétition au sujet de laquelle il apporte des avis de technicien averti et de professionnel aguerri. Comme pour afficher sa nostalgie ! C’est, croyons-nous, fort de tout ce qui précède qu’il y a quelques années, le président de la Fédération Gabonaise de Football (FEGAFOOT), Pierre-Alain Mounguengui, a cru bon de ne pas le tenir éloigné de lui en l’associant intelligemment aux travaux de réflexion par lui menés en vue de redonner au football gabonais ses lettres de noblesse en comptant sur sa technicité et son expérience, ce qu’il lui a bien rendu, semble-t-il, en dehors du fait qu’il est invité participer à de nombreux séminaires et à des formations tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du Gabon.

Quel bonheur de pouvoir compter sur une personnalité de confiance avec laquelle l’on partage les mêmes vues et est prêt à se battre pour sortir le football gabonais des sentiers battus ! Point n’est donc besoin d’avancer, puisque cela parait finalement être une lapalissade, que Raphael-Nicodème Nzamba Nzamba fait partie de ces hommes que l’on attendait au poste de Directeur Technique National, ce d’autant plus que nombre d’entre les Gabonais soutiennent qu’il est des compatriotes capables de donner satisfaction qui, pour cette raison, comptent parmi ceux qui sont assurément aptes à faire la fierté du pays au moment où la politique de nationalisation des postes devient une réalité et semble désormais revêtir tout son sens.


Dounguenzolou

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs