Football : Portrait posthume de Guy Mbina

samedi 28 octobre 2017 Sport


Depuis l’annonce du décès de l’ancien international et homme d’affaire gabonais, Guy Mbina, jeudi 26 octobre dernier, les hommages comme en pareille circonstance sont légion. On retient de son passage terrestre, qu’il aura marqué de fort belle manière le football gabonais en contribuant à son essor, et ce, aussi bien en club qu’en sélection nationale.

Ancien international gabonais, (Ndlr : il a évolué sous les couleurs d’Azingo National), Guy Mbina appelé affectueusement Bebeto avait soulevé le trophée de l’UDEAC, remporté à Yaoundé, au Cameroun, aux côtés des joueurs comme Pierre Aubame Yaya, François Amegasse et bioen d’autres. Ce talentueux milieu de terrain a également dans la sélection de 1994 en Tunisie lors de la première qualification du Gabon en Coupe d’Afrique des Nations et deux ans plus tard en Afrique du Sud. Joueur polyvalent, Guy Mbina disputera le quart Finale de la coupe d’Afrique des Nations face a la Tunisie en 1996, sous les ordres du coach Da Costa Soares.

Son parcours en club

Doté d’un talent particulier et surtout d’une forte personnalité, Guy Mbina a joué en club sous les couleurs d’ACAL, du FC 105, SHELL FC, MBILINGA FC, SOGARA et PETROSPORT ou il a pris sa retraite sportive. Contrairement à l’idée reçue d’antan, Guy Mbina à la face des Gabonais que les footballeurs pouvaient gravir les échelons de la société. Travailleur, l’ancien international gabonais a pris son destin en main, après avoir décidé de quitter les terrains en se muant en homme d’affaire. Basé à Port-Gentil, Bebeto jusqu’à son dernier souffle était compté parmi les entrepreneurs les plus prospères de la capitale économique du Gabon.

Véritable passionnée du ballon rond, Guy Mbina pensera avec son ancien coéquipier en équipe nationale, Ondo Valery, a porté sur les fonts baptismaux la première association des droits de footballeurs du Gabon au nom de laquelle il devait participer au 56e congrès de la Fédération Gabonaise de Football (FEGAFOOT), hier vendredi 27 octobre courant, à Libreville. Malheureusement, la nature aura décidé autrement.


Pacôme IDYATHA

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs