Football/Panthères : Le capitanat d’Aubameyang contesté !

lundi 22 octobre 2018 Sport


C’est le joueur gabonais le plus embématique. Il est parmi les meilleurs attaquants du monde. Pierre Emerick Aubameyang, capitaine de l’équipe nationale de football du Gabon brille moins avec sa sélection qu’avec son club anglais d’Arsenal. Tout le monde est unanime dans ce sens. Il ne porte pas comme il se doit les Panthères. Bien au contraire, Il s’illustre par des frasques en équipe nationale qui font de lui un joueur inconstant. Il choisit à l’occasion ces matchs, vient en sélection quand il le désire, plus grave il s’en va sans jamais demander son reste et publie souvent des communiqués en s’érigeant en donneur de leçons. Ses frasques ont semé un certain désamour dans une partie du public qui souhaite qu’il ne soit plus le capitaine de la sélection nationale par ce qu’il est tout, sauf un modèle et donne un mauvais exemple aux jeunes.

Il est l’enfant le plus gâté du football national. Il fait ce qu’il veut quand il veut. PEA vient en équipe nationale, selon son bon vouloir. Il en fait de même quand il veut répartir méprisant ainsi au passage son rôle de capitaine et les règles qui fondent l’attachement au drapeau national. Officiellement, il ne s’est pas rendu à Juba pour le match retour contre le Soudan du Sud à cause d’une douleur au dos. Il a pour cela reçu l’onction du sélectionneur national Daniel Cousin. Mais au delà, le premier footballeur gabonais Ballon d’or CAF n’ est pas à son premier coup où il lâche l’équipe nationale. Il s’arrange toujours à trouver des subterfuges. Cette situation gêne considérablement une partie du public qui souhaite que lui soit retiré le capitanat. « Pierre Emerick Aubameyang, on l’aime bien ! mais avec son comportement il n’est digne d’être un capitaine. Il abandonne l’équipe quand elle a besoin de lui et il ne porte pas assez les Panthères ».

Ainsi parle un supporter gabonais, à ses côtés un autre ajoute « Pour moi Aubameyang est prétentieux et hautain il ne mérite pas de porter le brassard de capitaine. Un capitaine c’est celui qui encourage et surmonte les épreuves. Il doit être là pour les autres et non jouer les individualistes ». Cet avis est partagé par un fan des Panthères. « Désolé il doit laisser le brassard. Un capitaine doit être là dans les moments de joie et les moments difficiles. On a vu des joueurs qui portent l’équipe et ils méritent d’être récompensés. Il ne pense qu’à lui et pas aux autres ». Voulant répondre à la question tant le sujet est d’actualité, un autre groupe de supporters assis dans un bar donne aussi son avis. « Il doit apprendre qu’un capitaine est un meneur d’hommes quelqu’un qui doit être capable de contrôler ses humeurs et avoir une grande capacité de retenue et il doit savoir orienter les autres. Sinon en continuant de la sorte, il va tromper la jeunesse en se considérant comme un enfant gâté et en comportant négativement ».

Dans la foulée, tout le monde ne partage pas la même idée, Il y a ceux qui pensent que le capitanat doit être toujours avec l’attaquant gabonais d’Arsenal. « Il a suffisamment de caractère et de potentiel pour être le capitaine du Gabon. C’est le numéro 1 il doit être toujours capitaine. C’est vrai qu’ilest encore jeune mais avec le temps il va s’améliorer et va réaliser un certain nombre de choses ». Du coté des autorités, on ne parle pas forcément de brassard mais plutôt de comportements déviants. C’est d’ailleurs ce qui a obligé les autorités à mettre en place une charte d’engagement pour les joueurs en équipe nationale. Le ministre des Sports est foncièrement opposé à l’indiscipline. « PEA est à ce jour le plus grand joueur du Gabon. Ce qu’il a réussi en club, personne ne l’a fait même si avec l’équipe nationale il n’a pas encore gagné. Il est donc indispensable. Pour autant nul n’est indispensable à un pays. Et nul ne peut contraindre le pays à ses humeurs. Cela concerne Aubameyang et d’autres joueurs. J’ai demandé à la fédération d’élaborer une charte d’engagement pour les joueurs en équipe nationale. Nous avons déjà vu des footballeurs africains payer des primes et des billets d’avion pour leurs coéquipiers. Pour l’Euro on a vu le capitaine Cristiano Ronaldo blessé, sur le banc de touche se battre et motiver son équipe. Il a porté son équipe. On ne vient pas en sélection nationale pour blaguer ou à la carte. On joue tel match et pas l’autre . On y vient parce qu’on joue pour son pays. Si on n’est pas capable de le faire, alors qu’on se désiste. Quand on est en équipe nationale on est un modèle. On n’a pas le droit de faire un bras d’honneur à son pays qui a fourni des sacrifices. Moi Je l’ai reçu comme un bras d’honneur fait au pays. C’est inacceptable » a déclaré récemment le Ministre des Sports Alain Claude Bilié-By-Nze.

Du côté de la FEGAFOOT, le président Pierre Alain Mounguengui rappelle le principe. « C’est le coach qui est responsable de la discipline de son équipe. Il doit signaler le comportement des joueurs et si il y a des sanctions les proposer et cela doit être entériné par la fédération. Sur les aller-retours de Pierre Emerick Aubameyang. C’est au coach de gérer son équipe et de justifier pourquoi tel ou tel autre est convoqué. Pour ce qui est du dernier cas, l’entraineur nous a fait savoir qu’il a donné son accord à PEA pour rentrer en Angleterre en raison d’un mal de dos. Si c’est vérifié ou pas c’est au médecin de l’équipe nationale qui doit faire un diagnostic ». Dans l’opinion des voix s’élèvent pour se demander pourquoi son père qui a de l’influence sur son enfant laisse pourrir la situation.


YAO

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs