Football : Ndong Parfait échange avec la presse

lundi 6 juin 2016 Sport


L’ancien international de football gabonais, Ndong Parfait, a animé une conférence de presse vendredi dernier dans la salle des conférences du stade de Nzeng Ayong. Le lancement du camp de vacances dénommé « Camp Parfait Ndong Lambaréné » et la mise au point sur son refus de diriger les « U-20 » gabonais a constitué la trame de cet échange.

L’homme qui a vécu en Suisse durant sa carrière de footballeur tente à nouveau de s’établir au Gabon, après avoir vécu des fortunes diverses avec la Fédération nationale de football en tant que joueur et avec la tutelle une fois à la retraite. Ndong Parfait a fini, il y a deux années, par ouvrir une école de football, chose qui lui avait été auparavant refusée.

L’expérience de deux années de formation des jeunes a fait germer en l’homme l’idée d’organiser le premier camp de football qu’il a dénommé « Camp Ndong Parfait » qui aura lieu dans sa première phase à Lambaréné du 19 juin au 17 juillet 2016 et du 1er au 16 août prochain dans sa deuxième phase à Libreville.

A l’adresse des 100 enfants principalement ceux issus de son école de football, le camp, selon son organisateur, vise pour les enfants de 3 à 16 ans, « en cette période de vacances, à occuper les enfants en leur proposant des activités saines et éducatives. A parfaire les automatismes en football, mais à proposer aussi aux jeunes de nombreuses autres activités, y compris des visites » a déclaré Parfait Ndong, responsable du camp de vacances.

Ndong Parfait est revenu lors de cet échange avec la presse sur les raisons qui ont motivé son refus de prendre en mains l’équipe nationale des U-20. « Il n’a jamais été question d’argent dans le fait que je n’entraine pas l’équipe nationale. Lorsque Pierre Alain Mouguengui m’a approché, je lui ai clairement exprimé mes exigences qui n’étaient nullement liées à l’argent comme le rapportent certains. D’ailleurs, nous n’avons jamais parlé d’argent. L’argent n’a jamais été ma préoccupation. D’ailleurs, ceux qui connaissent mon histoire pourront aisément se souvenir de tout ce que j’ai apporté au pays en tant que joueur. Je peux encore le faire même si on me donnait peu, mais que je sois dans de réelles conditions de diriger une équipe  » a déclaré Ndong Parfait.

L’homme a évoqué, l’abus de naturalisation à outrance des joueurs étrangers au sein des U-20 et la prise en compte unique de trois équipes pour la composition de l’équipe nationale U-20. Il affirme également sans sourciller que son pays regorge de talents, mais qu’une formation sérieuse et une réelle motivation pourrait mettre en évidence le génie footballistique des jeunes gabonais.

« Je vais toujours dire ce que je pense. Ce qui est noir, je dirais que c’est noir  » a conclu l’ancien international.


Tony Muru

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs